UATCI
CÔTE D’IVOIRE

UNE RENTRÉE SCOLAIRE CATASTROPHIQUE POUR LES TRAVAILLEURS

La rentrée scolaire est là, les problèmes aussi pour les travailleurs. Elle a été fixée à début septembre, mais pour beaucoup d’enfants de famille ouvrière elle ne sera effective qu’en octobre voire en novembre faute de moyens. Dans ce contexte de flambée généralisée des prix de produits de première nécessité, les frais d’écolage n’échappent pas à la règle et sont en hausse continue. Les fournitures scolaires suivent la même tendance avec la forte hausse du prix du papier. Dans ces conditions, scolariser correctement les enfants relève d’un vrai casse-tête.

Avec les niveaux actuels des salaires, comment assurer à la fois les dépenses courantes de la famille et les dépenses de rentrée ? Beaucoup de travailleurs doivent recourir à des prêts scolaires octroyés par certains patrons. Mais ces prêts (auxquels les journaliers qui constituent l’écrasante majorité des travailleurs n’ont pas droit) servent tout juste à déplacer les problèmes parce que les mois suivants au moment des remboursements, les travailleurs se retrouvent avec un bulletin de paie presque nul. Pour beaucoup de familles pauvres, le coût de la scolarisation des enfants est au-delà des revenus. Nombreux sont les enfants qui sont exclus de fait du système éducatif.

Quand on entend les gens du gouvernement nous parler d’école « gratuite et obligatoire », on voit à quel point ils se moquent des pauvres.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe pouvoir aux travailleurs (format texte) - (...) RSSNuméros de l’année 2023 RSSNuméro 498 du 17 septembre 2023   ?