UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2014 > Numéro 400 du Avril 2014 > Numéro 400 du Avril 2014

Numéro 400 du Avril 2014

Articles de cette rubrique


Editorial

UN POUVOIR VISCÉRALEMENT INCAPABLE D’ÉRADIQUER L’ESCLAVAGE (Numéro 400 du Avril 2014)

MAURITANIE
Trente trois ans après son abolition officielle, la pratique de l’esclavage existe toujours en Mauritanie. Certes, c’est une pratique très ancienne dans ce pays et elle est assez ancrée dans la composante traditionnelle de l’ethnie arabo-berbère, mais il faut dire que les autorités politiques de ce (...)


LE MARIAGE FORCÉ, UNE PRATIQUE BARBARE (Numéro 400 du Avril 2014)

MAURITANIE
Une jeune Mauritanienne de 13 ans a obtenu, par décision de justice, que son mariage avec un homme d’une cinquantaine d’années soit cassé. C’est une petite victoire pour le droit des femmes en Mauritanie. En 2013, selon l’Association des femmes chefs de famille (AFCF), qui milite pour le droit des (...)


IBK VEUT "SON AVION" ! (Numéro 400 du Avril 2014)

MALI
Ibrahim Boubacar Keita (IBK), le nouveau président malien, n’est pas avare lorsqu’il s’agit de s’offrir un cadeau luxueux sur le dos de la population malienne. Il vient de s’offrir un avion Falcon pour ses déplacements. Cela a coûté "au moins 20 milliards de Cfa" selon un journal malien. La présidence (...)


LES AMITIÉS MAFFIEUSES DU PRÉSIDENT AVEC UN PARRAIN CORSE (Numéro 400 du Avril 2014)

MALI
Il y a six mois, lors de son investiture, le président malien Ibrahim Boubacar Keita proclamait que "la lutte contre la corruption" serait sa "priorité pour l’année 2014". Son nom vient d’être cité dans une affaire mettant en cause un homme d’affaire corse, Michel Tomi, pour « blanchiment aggravé en (...)


KARIM KEITA DÉCROCHE UN NOUVEAU POSTE DE SINÉCURE. MERCI PAPA ! (Numéro 400 du Avril 2014)

MALI
Depuis que son papa occupe le palais de Koulouba (nom du palais présidentiel à Bamako), Karim Kéita poursuit son ascension politique. Après avoir été élu député, le voilà maintenant nommé Président de la Commission Défense de l’Assemblée Nationale. Ce nouveau poste de sinécure n’est probablement qu’un palier (...)


CINQ INCENDIES DE MARCHÉ EN TROIS MOIS A BAMAKO QUI SONT LES RESPONSABLES ? (Numéro 400 du Avril 2014)

MALI
Dans la nuit du 20 Mars, le célèbre "Marché Rose" de Bamako est parti en fumée. Il y a eu beaucoup de dégâts matériels mais heureusement pas de victimes car le marché est fermé durant la nuit. Les pompiers sont arrivés en retard mais ils ne pouvaient pas faire grand-chose faute de matériels adéquats. Les (...)


LES EXPLOITEURS NE COMPRENNENT QUE LE LANGAGE DE LA FORCE COLLECTIVE DES TRAVAILLEURS ! (Numéro 400 du Avril 2014)

CÔTE D’IVOIRE
La presse, qu’elle soit gouvernementale ou de l’opposition, fait rarement cas de la situation catastrophique qui frappe durement les travailleurs. Cette situation ne fait pourtant que s’aggraver malgré les discours triomphalistes des dirigeants au pouvoir sur leur "taux de croissance", voire la (...)


LA SOUFFRANCE DES TRAVAILLEURS N’A QUE TROP DURÉ ! (Numéro 400 du Avril 2014)

CÔTE D’IVOIRE
Un ouvrier de la zone industrielle de Yopougon résume ainsi le contexte actuel dans son entreprise : « tu fais ce qu’on te demande de faire sans poser trop de questions. Même les petits chefs sont de véritables dieux sur terre. Au moindre petit rapport, tu es renvoyé. Quand ils décrètent des heures (...)


QUAND L’INCURIE DES AUTORITÉS TRANSFORME LES CHU EN MOUROIRS ! (Numéro 400 du Avril 2014)

CÔTE D’IVOIRE
Agressée et projetée d’un taxi dans la nuit du 23 mars, la jeune mannequin Awa Fadiga, a été déposée aux urgences du Chu de Cocody par les sapeurs pompiers. Celle-ci n’aurait bénéficié des premiers soins que le lendemain à 13 heures. Elle est morte. Selon les parents de la défunte, les soins ont été (...)


LE GOUVERNEMENT A LA TRAINE DANS LA PRÉVENTION CONTRE L’ÉPIDÉMIE DE FIÈVRE ÉBOLA (Numéro 400 du Avril 2014)

CÔTE D’IVOIRE
Depuis deux mois, une épidémie de fièvre hémorragique dite Ebola a fait plus de 70 morts en Guinée et 5 au Libéria. Des cas suspects ont été décelés aussi en Sierra Léone. Le virus se manifeste par une poussée de fièvre, des diarrhées, des vomissements, une fatigue prononcée et des saignements. Alors que (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 400 du Avril 2014   ?