UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2013 > Numéros de l’année 2013

Numéros de l’année 2013

Articles de cette rubrique


EDITORIAL

LES TRAVAILLEURS N’ONT RIEN A ATTENDRE DE BON DU NOUVEAU PRESIDENT (Numéro 394 du 4 septembre 2013)

MALI
Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) est sorti vainqueur du deuxième tour de l’élection présidentielle, face à Soumaïla Cissé, avec plus de 77% des voix mais avec un taux de participation inférieur à 46%, selon les chiffres officiels donnés par les autorités maliennes. Ce qui veut dire que plus d’un électeur sur (...)


EDITORIAL

APRÈS L’ACCORD DE OUAGA, QUELLE PAIX ? (Numéro 393 du 23 juin 2013)

MALI
Le 18 juin, après 11 jours de négociation, l’Etat malien et deux mouvements touaregs (le MNLA et le HCUA, Haut conseil pour l’unité de l’Azawad) ont signé à Ouagadougou un "accord préliminaire" pour permettre le déroulement de la future élection présidentielle à Kidal et dans ses environs, jusque-là sous (...)


EDITORIAL

PENDANT QUE LE PAYS S’ENFONCE DANS UNE GUERRE LARVÉE ... (Numéro 392 du 11 mai 2013)

MALI
Le 5 avril dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU a créé la Minusma (Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali). Il s’agit d’une force armée de 12600 Casques bleus (11 200 soldats et 1 400 policiers) qui sera déployée au nord du Mali à partir du 1er juillet prochain. Elle sera (...)


EDITORIAL

L’ÉTAT MALIEN POSSÈDE UNE ARMÉE À SON IMAGE (Numéro 391 du 14 avril 2013)

MALI
Dans le cadre d’une « mission européenne » dont le but serait de "former" l’armée malienne, 22 pays européens ont envoyé au Mali un contingent des 550 militaires instructeurs. Ils sont basés à Koulikoro, à environ 60 km de Bamako. Environ 3000 soldats maliens recevront une formation dans ce centre. Cette (...)


EDITORIAL

LE SCANDALE DES ENFANTS-TALIBÉS (Numéro 390 du 17 mars 2013)

SÉNEGAL
Dans la nuit du 3 mars, neuf enfants âgés de 7 à 12 ans ont trouvé la mort dans l’incendie d’un baraquement qui leur tenait lieu d’école coranique. C’était des enfants de familles pauvres. Leurs parents, n’ayant pas les moyens de les nourrir, les avaient confiés à un marabout. Celui-ci, en échange de (...)


EDITORIAL

L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS DÉCIDE LES AUTORITÉS MALIENNES EXÉCUTENT (Numéro 389 du 11 février 2013)

MALI
Les médias gouvernementaux ainsi que ceux des partis qui soutiennent le pouvoir actuel ne tarissent pas d’éloges à l’égard des "vaillants soldats" maliens qui, "aux côtés de leurs frères d’armes français", auraient "libéré" les villes conquises par les forces djihadistes dans le nord du Mali. Ce n’est rien (...)


EDITORIAL

DRAME DU PLATEAU : LE GOUVERNEMENT EST RESPONSABLE (Numéro 388 du 6 janvier 2013)

CÔTE D’IVOIRE
Dans la nuit du 31 décembre, l’irresponsabilité des autorités publiques a fait officiellement 63 morts et de nombreux blessés dont plusieurs gravement. N’ont-t-elles pas lancé des annonces à la télévision, des jours durant, pour inviter la population à se rendre nombreuse, au Plateau, pour venir (...)


Editorial

UN ASSASSINAT ODIEUX QUI NE DOIT PAS MASQUER LA VÉRITABLE RAISON DE LA PRÉSENCE MILITAIRE FRANÇAISE (Numéro 396 du 11 novembre 2013)

MALI
L’assassinat de deux journalistes de RFI en reportage à Kidal a choqué et indigné, à juste titre, de nombreux maliens tant à Bamako qu’ici dans l’émigration. Il s’agit en effet d’un acte odieux qui mérite d’être condamné. S’agit-il d’un meurtre commis par des djihadistes ou par des bandits armés pour (...)


EDITORIAL

UNE COUPURE D’EAU QUI ILLUSTRE L’INCAPACITÉ DU GOUVERNEMENT À ASSURER LE MINIMUM DE SERVICE UTILE À LA POPULATION (Numéro 395 du 7 octobre 2013)

SÉNÉGAL
Une grande partie de l’agglomération dakaroise a été privée d’eau potable suite à une panne survenue le 12 septembre dans le réseau de distribution. Ce n’est pas la première fois que les habitants des quartiers populaires subissent des coupures d’eau ou d’électricité mais cette fois-ci c’en était de (...)


IBRAHIM BOUBACAR KEITA REMERCIE DEBY POUR SERVICES RENDUS (Numéro 394 du 4 septembre 2013)

TCHAD-MALI
La plupart des dictateurs africains des pays anciennement colonisés par la France, lorsqu’ils accèdent au pouvoir, soit par un coup d’Etat soit par la voie électorale, choisissent d’habitude Paris pour leur premier déplacement à l’étranger afin de rendre visite à leur maître. Ibrahim Boubacar Keita (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2013   ?