UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2019 > Numéros de l’année 2019

Numéros de l’année 2019

Articles de cette rubrique


ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : AUCUN CANDIDAT NE REPRÉSENTE LES INTÉRÊTS DES TRAVAILLEURS (Numéro 452 du 03 Février 2019)

ÉDITORIAL
Le premier tour de l’élection présidentielle au Sénégal est prévu pour le 24 février. Il y aura au total cinq candidats en compétition, dont le président sortant Macky Sall. Selon les commentateurs, ce dernier a un boulevard devant lui, d’autant plus que les deux principaux rivaux qui auraient pu le (...)


Éditorial

FAISONS DE 2019 UNE ANNÉE DE LUTTES ET DE GRÈVES POUR EXIGER NOTRE DROIT À UNE VIE DÉCENTE ! (Numéros de l’année 2019)

CÔTE D’IVOIRE
Lors de son allocution traditionnelle du 31 décembre, Ouattara a fait l’éloge du « Programme social » qu’il prétend vouloir mettre en œuvre pour 2019. Si on le croit, il y aura de l’eau potable et de l’électricité dans chaque maison, des écoles partout avec des enseignants et du matériel scolaire en grande (...)


MACKY SALL INAUGURE … LA POPULATION PAYE LA FACTURE ! (Numéro 452 du 03 Février 2019)

SÉNÉGAL
Ces dernières semaines, à l’approche du premier tour de l’élection présidentielle, Macky Sall a multiplié les cérémonies d’inauguration pour attirer les caméras et les micros sur sa candidature à sa propre succession. Un jour c’est une école de formation professionnelle, le lendemain c’est une portion de (...)


IBRAHIM BOUBACAR KEITA À PLAT VENTRE DEVANT LE MOUVEMENT FONDAMENTALISTE MUSULMAN (Numéros de l’année 2019)

MALI
Le ministère de l’Éducation Nationale du Mali voulait introduire dans les écoles publiques quelques notions d’éducation sexuelle mais face au tollé des imams du Haut Conseil Islamique du Mali (le HCIM), le Premier ministre a fait marche-arrière et a retiré le projet sans même avoir livré une petite (...)


GABEGIE POUR UNE MINORITÉ DE PARASITES ET SERRAGE DE CEINTURE POUR LA MAJORITÉ (Numéro 452 du 03 Février 2019)

MALI
Le gouvernement malien a, parait-il, décidé de faire des économies d’argent sur le « train de vie de l’État ». C’est en tout cas ce que le Premier ministre a annoncé récemment. Il a dit que dorénavant les dépenses (tels que les frais de carburant et les frais de bouche) des gouverneurs et de certaines (...)


DES CHEMINOTS EN GRÈVE DE LA FAIM (Numéros de l’année 2019)

MALI
Depuis le 19 décembre dernier, des cheminots maliens sont en grève de la faim pour réclamer le paiement des neuf mois d’arriéré de salaire que leur doit la régie des chemins de fer Bamako-Dakar. Ils sont plusieurs dizaines à s’être installés sous des abris de fortune près de la gare ferroviaire de Bamako. (...)


UNE PETITE VICTOIRE POUR LES ENSEIGNANTS EN GRÈVE (Numéro 452 du 03 Février 2019)

MALI
Les syndicats d’enseignants viennent de remporter leur première bataille le 8 janvier dernier lors des négociations avec le gouvernement, en obtenant le statut autonome de l’enseignant qu’ils ont tant réclamé. Il y a eu d’abord un premier fait de grève de 2 jours organisée par un regroupement de onze (...)


ALPHA KONDÉ LÉGALISE LA POLYGAMIE POUR PLAIRE À CEUX QUI VEULENT QUE LA FEMME RESTE SOUS LA DOMINATION DES HOMMES (Numéros de l’année 2019)

GUINÉE
Le 29 décembre dernier, le gouvernement guinéen a adopté un nouveau « code civil » qui légalise le mariage polygame. Jusqu’à présent, bien qu’autorisée pour le mariage religieux, la polygamie était officiellement interdite pour les mariages civils. À partir de maintenant, l’État reconnait légalement la (...)


À KAYES, LES PARENTS D’ÉLÈVES SE MOBILISENT POUR QUE L’ANNÉE SCOLAIRE NE SOIT PAS GACHÉE (Numéro 452 du 03 Février 2019)

MALI
Excédés par la paralysie des écoles publiques suite à plusieurs grèves successives des enseignants, des parents d’élèves de la ville de Kayes ont organisé, le 23 janvier dernier, une marche pour demander aux autorités politiques de trouver une solution afin que cette grève ne pénalise pas la scolarité de (...)


LE PATRONAT A LE VENTRE PLEIN … BIENTÔT L’INDIGESTION ? (Numéros de l’année 2019)

CÔTE D’IVOIRE
Le patronat ivoirien regroupé au sein de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), revendique « plus de 2.000 entreprises membres, plus de 14.000 milliards Fcfa (environ 24 milliards de dollars US) de chiffres d’affaires annuels et plus de 200.000 emplois ». À l’occasion de son (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2019   ?