UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2018 > Numéro 446 du 08 juillet 2018 > Numéro 446 du 08 juillet 2018

Numéro 446 du 08 juillet 2018

Articles de cette rubrique


ÉDITORIAL

ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : VINGT-QUATRE CANDIDATS POUR TROMPER, VOLER ET EXPLOITER LES TRAVAILLEURS (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

MALI
ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE : VINGT-QUATRE CANDIDATS POUR TROMPER, VOLER ET EXPLOITER LES TRAVAILLEURS L’actuel président malien, Ibrahim Boubacar Keita, aura face à lui 23 candidats (dont une seule femme) lors du premier tour de l’élection présidentielle le 29 juillet prochain. La très grande majorité (...)


GRÈVE DANS LA DISTRIBUTION DES CARTES D’ÉLECTEURS (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

MALI
À Bamako, la presse locale a récemment parlé de la « grève des préfets et des sous-préfets » qui a fortement perturbé la distribution des cartes électorales dans certaines régions du pays. Il s’agit en fait des « administrateurs civils » (dont font partie les préfets et les sous-préfets) ainsi que des (...)


LES HOSPITALIERS MENACENT DE SE REMETTRE EN GRÈVE À CAUSE DES PROMESSES NON TENUES (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

MALI
Un vent de grève souffle de nouveau sur les hôpitaux publics du Mali. Médecins et employés sont en colère contre le gouvernement car celui-ci n’a toujours pas mis en application l’accord signé l’année dernière avec les syndicats de la Santé après 38 jours de grève (du 9 mars au 17 avril 2017). Dans cet (...)


L’ARMÉE À NOUVEAU IMPLIQUÉE DANS LE MASSACRE DE CIVILS (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

MALI
Un charnier de 25 corps a été découvert le 13 juin à Nantaka et Kobaka, deux localités situées non loin de Mopti, au centre du Mali. Selon une enquête réalisée par des organisations humanitaires, l’armée malienne est impliquée dans ce massacre et ce n’est pas la première fois. Le 3 avril dernier, Amnesty (...)


LE DICTATEUR FAIT MAIN BASSE SUR LES CAISSES DE L’ÉTAT (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

MAURITANIE
Le dictateur mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz voulait coûte que coûte avoir « son » sommet de l’Union Africaine dans « sa » capitale. Seulement, cette ville ne possédait ni un palais des congrès ni une infrastructure hôtelière de luxe capables d’accueillir les chefs d’États africains et les (...)


G5 SAHEL : UNE FORCE RÉGIONALE SUPPLÉTIVE DE L’IMPÉRIALISME FRANÇAIS (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

AFRIQUE
En 2014, avec le soutien de la France, cinq pays sahéliens (la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad) constituent une force militaire transfrontalière baptisée « G5 Sahel ». Aujourd’hui elle est composée de 5000 hommes. Officiellement son rôle est de mettre fin aux activités des (...)


PORT-BOUËT-ABATTOIR : LA CHASSE AUX PAUVRES CONTINUE (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

CÔTE D’IVOIRE
Depuis les inondations qui ont coûté la vie à une vingtaine de personnes, les destructions de quartiers pauvres ont repris de plus belle. Les riches ont pris prétexte de ces inondations pour chasser les pauvres de certains sites intéressants pour leurs affaires qu’ils n’osaient pas « déguerpir » de (...)


POUR UNE FOIS QU’UNE VERITÉ SORT DE LA BOUCHE D’UN MARABOUT … (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

CÔTE D’IVOIRE
Un Imam a été récemment arrêté par les renseignements généraux et cuisiné pendant plusieurs jours. Son « crime », c’est notamment d’avoir osé critiquer les récents déguerpissements qu’il considère comme une destruction des maisons des pauvres au profit des riches. Qu’on soit marabout ou pas, toutes les vérités (...)


LA RÉPUBLIQUE CHANGE DE NUMÉRO MAIS AVEC LE MÊME DICTATEUR (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

TCHAD
Depuis le 4 mai dernier, L’État tchadien est à sa quatrième République suite à l’adoption d’une nouvelle constitution concoctée par des juristes à la botte du dictateur Deby. Ce changement a été imposé malgré les protestations de la plupart des dirigeants des partis d’opposition qui ont dénoncé un « hold-up (...)


LES MAGISTRATS EN GRÈVE SUITE À L’AGRESSION D’UN AVOCAT PAR DES MILITAIRES (Numéro 446 du 08 juillet 2018)

TCHAD
Le 28 juin, un ancien gouverneur exerçant à Doba, dans le sud du pays, a été condamné à cinq ans de prison ferme pour avoir fait tirer sur un avocat dans l’exercice de ses fonctions. Les cinq gendarmes qui ont exécuté ses ordres ont été, eux aussi, condamnés à la même peine. Le 22 mai dernier, à Doba, (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018 RSSNuméro 446 du 08 juillet 2018   ?