UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2018 > Numéros de l’année 2018

Numéros de l’année 2018

Articles de cette rubrique


Éditorial

UNE ÉTINCELLE PEUT DÉGÉNÉRER EN GUERRE (Numéro 441 du 05 Février 2018)

SÉNÉGAL-MAURITANIE
Le 27 janvier dernier, une pirogue de pêcheurs sénégalais a été arraisonnée en mer par les gardes-côtes mauritaniens. Ceux-ci ont ouvert le feu et tué un des pêcheurs ; huit autres ont été arrêtés et conduits à Nouakchott. Ces pêcheurs habitent dans le village proche de Saint-Louis, tout proche de la (...)


Éditorial

UN RÉGIME QUI TOLÈRE L’ESCLAVAGE ET BÂILLONNE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION (Numéro 440 du 07 Janvier 2018)

MAURITANIE
Le 17 Novembre dernier, le gouvernement mauritanien a adopté un projet de loi durcissant la législation contre ceux qui osent critiquer l’islam. Jusqu’ici, la peine de mort était déjà en vigueur pour ceux qui étaient accusés de « crime d’apostasie » ou de « blasphème » mais au cas où le condamné faisait « (...)


LE GOUVERNEMENT CÈDE MAIS NE ROMPT PAS (Numéro 441 du 05 Février 2018)

TCHAD
Poussé par les institutions financières internationales dont le FMI et la Banque mondiale, à réduire annuellement de 378 à 348 milliards de francs CFA la masse salariale, condition sine qua non pour bénéficier de nouvelles aides, le gouvernement tchadien a annoncé, début janvier, la réduction (...)


GEORGE WEAH NOUVEAU SERVITEUR DES CLASSES RICHES (Numéro 440 du 07 Janvier 2018)

LIBERIA
Le 28 décembre dernier l’ancien footballeur George Weah a remporté, au second tour, par 61,5% des voix, l’élection présidentielle au Liberia. Son adversaire, l’ancien vice-président Joseph Boakai qui a recueilli 38,5% des voix, a officiellement reconnu sa défaite. À l’annonce des résultats, des (...)


MACRON N’A PAS ÉTÉ OBLIGÉ DE SE PINCER LE NEZ POUR SE BALADER À DAKAR (Numéro 441 du 05 Février 2018)

SÉNÉGAL
Le président français Emmanuel Macron a effectué un voyage au Sénégal pour faire la promotion des entreprises françaises. Il a visité le chantier du futur Train Express Régional (TER) pour la construction duquel des entreprises françaises ont eu leur part du gâteau. Il a aussi signé un contrat pour la (...)


À PEINE INAUGURÉ, LE NOUVEL AÉROPORT EST PARALYSÉ PAR UNE GRÈVE (Numéro 440 du 07 Janvier 2018)

SÉNÉGAL
C’est avec faste et grand tapage médiatique que, le 7 décembre dernier, le président sénégalais Macky Sall a inauguré le nouvel aéroport Blaise-Diagne de la capitale sénégalaise. Mais le flonflon présidentiel a été gâché par les contrôleurs aériens qui se sont mis en grève et paralysé l’aéroport flambant neuf (...)


L’ARACHIDE NE FAIT PAS VIVRE LA PETITE PAYSANNERIE ELLE LA MAINTIENT DANS LA MISÈRE ET LA SERVITUDE (Numéro 441 du 05 Février 2018)

SÉNÉGAL
La monoculture de l’arachide au Sénégal a été imposée par la France durant l’époque coloniale pour le grand bien de quelques grandes familles capitalistes comme Lesieur qui a fait fortune dans la production de l’huile. Les grandes familles maraboutiques, notamment celles de Touba, ont commencé à (...)


CES ISLAMISTES QUI VEULENT EMPÊCHER LES GENS DE CÉLÉBRER LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE (Numéro 440 du 07 Janvier 2018)

SÉNÉGAL
Peu avant les fêtes de fin d’année, des militants islamistes ont déversé leur propagande réactionnaire sur les réseaux sociaux pour dissuader les gens de fêter noël et le nouvel an sous prétexte que ce ne sont par leurs fêtes. Qui sont ces gens-là ? Ils ne sont pas assez courageux pour décliner leur (...)


CEUX QUI TRIMENT DANS LES MINES D’OR ET CEUX QUI S’ENRICHISSENT (Numéro 441 du 05 Février 2018)

MALI
Le groupe anglo-américain Randgold est un géant mondial de production d’or. Il possède trois sites miniers au Mali dont deux (Loulo et Gounkoto) font partie des 10 plus grandes mines au monde. Il possède aussi une mine au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Le patron de ce groupe a fait un petit saut à Bamako (...)


UN ÉTAT INCAPABLE D’ASSURER LA SÉCURITÉ DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES (Numéro 440 du 07 Janvier 2018)

MALI
Plus de deux cents écoles sont encore fermées au nord et au centre du Mali à cause de l’insécurité qui y règne. Les enseignants sont en grève depuis plusieurs mois parce qu’ils sont constamment menacés de mort par les islamistes armés de kalachnikovs s’ils n’obéissent pas à leur ordre de n’enseigner (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2018   ?