UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2016 > Numéro 420 du 14 Février 2016 > Numéro 420 du 14 Février 2016

Numéro 420 du 14 Février 2016

Articles de cette rubrique


Éditorial

DERRIÈRE LES ARRESTATIONS D’OPPOSANTS POLITIQUES, LE GOUVERNEMENT CHERCHE À INTIMIDER LES TRAVAILLEURS ET LES MÉCONTENTS (Numéro 420 du 14 Février 2016)

SÉNÉGAL
Ces dernières semaines, de nombreuses catégories de la population sénégalaise ont exprimé leur mécontentement contre la politique du gouvernement à leur égard. Les enseignants et les étudiants font partie des mécontents. Les premiers réclament une revalorisation de leurs salaires, de meilleures conditions (...)


À QUI PROFITE L’OR ? (Numéro 420 du 14 Février 2016)

MALI
Le Président malien IBK a annoncé avec fierté que la production d’or au Mali est en hausse après avoir subi une légère baisse en 2014. Avec une production de 50 tonnes d’or en 2015, le Mali aurait consolidé sa place de troisième producteur africain derrière l’Afrique du Sud et le Ghana. De nouveaux (...)


OÙ VA L’ARGENT DE L’ÉTAT ? (Numéro 420 du 14 Février 2016)

MALI
Le 18 janvier dernier, l’Ambassadeur du Mali auprès de l’ONU a été « remercié » tandis que l’État malien a été suspendu du droit de vote pour motif de non payement de cotisations à l’ONU depuis plus de deux ans. Cette suspension a choqué un certain nombre de gens à Bamako qui ont reproché au gouvernement de (...)


CEUX DU QUARTIER « AIR FRANCE-2 » ONT EU RAISON DE SE BATTRE POUR LA PRÉSERVATION DE LEUR MARCHÉ (Numéro 420 du 14 Février 2016)

CÔTE D’IVOIRE
Durant le mois de janvier, les femmes des marchés de Bouaké ont organisé plusieurs manifestations pour exprimer leurs désaccords avec la mairie de la ville qui envisageait de détruire leurs marchés. Malgré les différentes démarches des femmes, la mairie a quand même entamé la destruction. Les premières (...)


SOFT DRINK : NON AU RENVOI DES DÉLÉGUÉS ! (Numéro 420 du 14 Février 2016)

CÔTE D’IVOIRE
Soft Drink est l’entreprise qui fabrique les boissons Mirinda, Pepsi et autres. Elle est située dans la zone industrielle de Yopougon. Le 25 janvier, les travailleurs de cette société ont débrayé une journée pour exiger de leur direction l’application de l’augmentation des 8% concédés par le (...)


LA PRÉTENDUE AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL (Numéro 420 du 14 Février 2016)

CÔTE D’IVOIRE
Le ministre de l’Emploi, lors d’une cérémonie de présentation des vœux qui s’est tenue le 2 février, s’est auto-félicité des soi-disant « améliorations constatées au niveau des conditions de travail en Côte d’Ivoire. ». A l’entendre parler, on croirait que ce ministre vient directement d’une autre planète, (...)


MULTIPLICATION DES ACCIDENTS DE TRAVAIL :C’EST AUX TRAVAILLEURS D’ÉXIGER LEUR SÉCURITÉ (Numéro 420 du 14 Février 2016)

CÔTE D’IVOIRE
À Uniwood, une scierie située à la zone industrielle de Yopougon, les cas d’accidents se sont multipliés ces temps-ci. Rien que depuis le mois de janvier, l’usine a enregistré près d’une dizaine d’accidents de travail : des doigts coupés, des blessures, des écorchures souvent graves, des claquages de dos, (...)


LUTTE DES TRAVAILLEURS DE SUCAF-CI (Numéro 420 du 14 Février 2016)

CÔTE D’IVOIRE
Les travailleurs de Sucaf-ci de Ferké1 et Ferké2, une entreprise de production de sucre, située au nord de la Côte-d’Ivoire sont entrés en lutte le 8 janvier. Ils se battent contre la précarisation de leur emploi due au fait que le patron a cédé certains secteurs à des sous-traitants occasionnant une (...)


POUR LES CAPITALISTES ET LEURS COMMIS L’ARGENT N’A PAS D’ODEUR ! (Numéro 420 du 14 Février 2016)

CÔTE D’IVOIRE
C’est à croire que les licenciements des travailleurs de Pétroci préparaient la privatisation de cette entreprise. En effet, le dernier conseil des ministres a dévoilé la vente par l’État de Côte d’Ivoire de la société Pétroci à une entreprise capitaliste privée. L’acquéreur s’appelle Puma Energy. Il s’agit (...)


MANIFESTATIONS CONTRE LA VIE CHÈRE (Numéro 420 du 14 Février 2016)

GHANA
Le 20 janvier, à l’appel de plusieurs centrales syndicales, les travailleurs ghanéens sont descendus par milliers dans les rues de plusieurs villes du Ghana pour manifester contre l’augmentation des prix des produits de première nécessité. En effet, certains produits clés ont connu une forte hausse (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2016 RSSNuméro 420 du 14 Février 2016   ?