UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2015 > Numéro 416 du 18 Octobre 2015 > Numéro 416 du 18 Octobre 2015

Numéro 416 du 18 Octobre 2015

Articles de cette rubrique


Éditorial

L’ÉTAT EST AU SERVICE DES CAPITALISTES CONTRE LES TRAVAILLEURS ! (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

CÔTE D’IVOIRE
Une fois de plus, à l’occasion d’une récente grève dans le secteur des travaux publics et du bâtiment, l’État ivoirien a montré que lorsque les travailleurs luttent pour leur dignité et revendiquent des améliorations de leurs conditions d’existence, il se place toujours du côté des exploiteurs. Les (...)


LA LUTTE COURAGEUSE DES TRAVAILLEURS DE SOROUBAT CONTRE UN PATRON SOUTENU PAR LE POUVOIR (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

CÔTE D’IVOIRE
Soroubat est une entreprise de travaux publics. C’est elle qui avait réalisé le prolongement de l’Autoroute qui va jusqu’à Yamoussoukro. Depuis lors, cette entreprise a décroché plusieurs chantiers qui sont en cours de travaux. Comme tant d’autres exploiteurs, aussi bien dans les zones industrielles de (...)


LES OUVRIERS DES SOUS-TRAITANTS DE BATIM-CI SE FONT ENTENDRE (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

CÔTE D’IVOIRE
Nestlé Côte d’ivoire est entrain d’augmenter sa capacité de production en construisant une deuxième unité, dans la zone industrielle de Yopougon. Les travaux sont confiés à l’entreprise GEMA-Construction qui à son tour a sous-traité avec BATIM-CI. Mais cette dernière, pour mieux exploiter les travailleurs, (...)


LES TRAVAILLEURS DE LA « CITÉ ALLIANCE » À ANYAMA OBLIGENT LE PATRON À LES RESPECTER (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

CÔTE D’IVOIRE
A la fin du mois de septembre, pour ne pas payer le salaire des travailleurs, la direction a pris pour prétexte les élections du 25 octobre pour fermer le chantier. Mais mal lui en a pris de dire aux travailleurs de rentrer chez-eux sans leur salaire. Il a même ajouté qu’ils devraient passer de (...)


UNE RENTRÉE SCOLAIRE DIFFICILE POUR LES QUARTIERS PAUVRES (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

SÉNÉGAL
Plusieurs semaines avant la rentrée scolaire, le gouvernement sénégalais claironnait que les cours allaient commencer en temps et en heure, le jour prévu pour la rentrée officielle, le 5 octobre pour les enseignants et le 8 octobre pour les élèves. Le ministre de l’Éducation nationale avait même sorti (...)


LES ENSEIGANTS RÉCLAMENT LE PAYEMENT DES JOURS DE GRÈVE (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

SÉNÉGAL
Le ministre de l’Éducation nationale veut une rentrée scolaire en douceur mais les enseignants ne l’entendent pas de cette oreille. Ils veulent que leur salaire du mois de mars dernier, coupé pour fait de grève, leur soit totalement versé. Dans un premier temps, le gouvernement a voulu jouer les gros (...)


LES ÉBOUEURS SONT EN COLÈRE (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

SÉNÉGAL
Les éboueurs de la municipalité de Dakar sont de nouveau en grève pour revendiquer le payement de leurs salaires. Certains n’ont rien touché depuis quatre mois. La mairie de Dakar, le gouvernement et les sociétés de sous-traitance se rejettent la responsabilité de ce « disfonctionnement ». Mais les (...)


IBK REND VISITE À SON MAÎTRE DE PARIS (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

MALI
Le président du Mali a prévu de faire une « visite d’État » à Paris du 20 au 24 octobre. A cette occasion Hollande va lui dérouler le tapis rouge, histoire de faire croire qu’il reçoit une personnalité de première importance. Il va recevoir en réalité un des sous-fifres de l’impérialisme français de sa (...)


L’ART DE VIDER LES CAISSES DE L’ÉTAT EN ENGRAISSANT SES AMIS (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

MALI
Suite au dernier remaniement ministériel effectué par IBK le 24 septembre dernier, le gouvernement malien compte une pléthore de ministres, trente au total, sans compter le nombre de secrétaires et sous-secrétaires d’État. Il y a des ministres pour tout, y compris pour promouvoir les « Droits de (...)


LA MENACE DE GRÈVE A FAIT RECULER LE GOUVERNEMENT (Numéro 416 du 18 Octobre 2015)

TCHAD
Il paraît que le gouvernement tchadien fait face à une crise financière aigüe. Selon les dirigeants, c’est à cause de la baisse des revenus pétroliers et le faible taux de recouvrement des impôts. C’est faux, c’est un grossier mensonge. L’argent, il y en a mais dans les poches de la plupart des (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2015 RSSNuméro 416 du 18 Octobre 2015   ?