UATCI
Accueil du site > Journal : le pouvoir aux travailleurs > Numéros de l’année 2014 > Numéro 407 du 23 Novembre 2014 > Numéro 407 du 23 Novembre 2014

Numéro 407 du 23 Novembre 2014

Articles de cette rubrique


LE DICTATEUR EST TOMBÉ MAIS UNE NOUVELLE DICTATURE MILITARO-CIVILE ASSURE LA TRANSITION (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

ÉDITORIAL
05 BURKINA FASO Le 31 octobre dernier une insurrection populaire a balayé le régime de Blaise Compaoré. Ce dernier a été évacué par ses militaires et aussi par l’Armée française vers la Côte d’Ivoire avant de trouver un refuge doré à Casablanca au Maroc. Après avoir passé 27 ans à la tête de l’État, il (...)


ZIDA, KAFANDO ET LES AUTRES (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

BURKINA FASO
Deux semaines après son installation à la tête du pouvoir, le lieutenant-colonel Zida a cédé la place à Michel Kafando, une personnalité civile qui évoluait comme cadre dans les structures de l’Onu. Zida lui-même demeure Premier ministre et à ce titre nommera son gouvernement dans lequel les militaires (...)


SOMMET DE LA FRANCOPHONIE À DAKAR : RÉPRESSION CONTRE LES PAUVRES ET INTERDICTION DE MANIFESTER (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

SÉNÉGAL
A l’occasion du 15ème sommet de la Francophonie qui doit se tenir à Dakar à la fin de ce mois de novembre, le gouvernement sénégalais et les autorités municipales de la capitale mettent les bouchées doubles pour que la ville d’accueil apparaisse devant les caméras de télévision comme une ville calme, (...)


LE VIRUS EBOLA COMMENCE À SE PROPAGER AU MALI (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

MALI
Les autorités maliennes ont récemment déclaré que sept personnes sont mortes après avoir été contaminées par le virus Ebola et plus de 500 personnes, selon les médias, sont sous surveillance médicale. Et pourtant le Président malien avait promis que son gouvernement ferait tout pour éviter une propagation (...)


LIBERTÉ POUR LES MILITANTS ANTI-ESCLAVAGISTES ! (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

MAURITANIE
Plusieurs militants anti-esclavagistes, membres de l’Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) ont été arrêtés et déférés devant les tribunaux. Ils sont accusés d’avoir participé à une « activité dans une organisation non autorisée ». Ce qui leur est reproché en fait c’est notamment (...)


LE POUVOIR FACE À UNE MUTINERIE DE SOLDATS (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

CÔTE D’IVOIRE
Une mutinerie de soldats a éclaté le 18 novembre. Ce jours-là, les mutins ont pris le contrôle des grandes villes telles que Korhogo, Katiola, Bouaké, et mis la panique dans la ville d’Abidjan, défiant ainsi le pouvoir public par les armes. Dans plusieurs villes, les principales artères ont été (...)


INTERDICTION DES SACHETS PLASTIQUES : LES FORCES DE RÉPRESSION NE S’EN PRENNENT QU’AUX PAUVRES (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

CÔTE D’IVOIRE
Depuis quelques temps, une opération a été lancée par le gouvernement pour soi-disant mettre fin à l’utilisation de sachets plastiques. Mais plutôt que de s’en prendre aux gros industriels et aux grossistes qui inondent les marchés de ces sachets, ils préfèrent s’en prendre, comme c’est leur habitude, (...)


LES TRAVAILLEURS N’ONT PAS À FAIRE LES FRAIS DE L’INTERDICTION DES SACHETS PLASTIQUES ! (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

CÔTE D’IVOIRE
Avec l’entrée en vigueur de la mesure gouvernementale d’interdiction des sachets, nombreux sont les travailleurs qui se sont retrouvés sur le carreau. C’est le cas à Zenith, à Ifamci, à Interpac, ainsi que dans toutes les entreprises qui fabriquent des sachets plastiques. Les patrons ont trouvé là un (...)


GROGNE SOCIALE ET MANIFESTATIONS CONTRE LA HAUSSE DU PRIX DE L’ESSENCE (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

TCHAD
C’est le comble ! Un pays pétrolier qui produit du pétrole à profusion connaît une pénurie depuis des mois, faisant doubler voire tripler le prix du litre de l’essence (il est passé de 500 francs CFA à 1.500 CFA voire plus), c’est inconcevable ! C’est intolérable ! Et les populations ont réagi par des (...)


LE PROCÈS DES EX-COLLABORATEURS DE HABRÉ : DU CINÉMA ! (Numéro 407 du 23 Novembre 2014)

TCHAD
C’est vraiment du cinéma, l’ouverture ce 14 novembre dernier à Ndjaména, du procès de 29 prévenus, ex-collaborateurs du dictateur Hissen Habré qui vit depuis 24 ans à Dakar, en exil doré, après la chute de son régime sanguinaire. Car la première personne qui devrait passer en justice au Tchad, en l’absence (...)


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 407 du 23 Novembre 2014   ?