UATCI

QUELQUES ENLÈVEMENTS D’ORDURES MÉNAGÈRES AVANT LES ÉLECTIONS

MADAGASCAR

À environ deux mois de la tenue des élections municipales dans le pays, les autorités ont fait enlever quelques tas d’ordures qui encombraient les rues des grandes villes, mais il reste beaucoup, à faire. A Antananarivo, la capitale du pays, quelques chantiers de travaux d’assainissement ont été accélérés, des crevasses dans le bitume et des nids de poules ont été rebouchés. Tout cela pour que Hery Rafalimanana, le candidat soutenu par le pouvoir puisse être en bonne position d’être réélu maire.

Pour les habitants des quartiers pauvres et surpeuplés de la ville basse de cette capitale située à 1200 mètres d’altitude, pas beaucoup d’amélioration n’est en vue. Ils ont subi les inondations catastrophiques lors de la saison de pluies en décembre et janvier dernier et leurs conditions d’existence continuent d’être difficiles. L’hiver austral qui sévit en ce moment est rigoureux et des milliers de sans-abris n’ont d’autre choix que celui de passer les nuits froides dehors en se couvrant comme ils le peuvent, de cartons d’emballages ou de sacs plastics glanés ici ou là dans les rues commerçantes s et les marchés.

Les vigiles et les hommes de main au service des commerce de luxe qui ont pignon sur rue dans certaines artères de la ville hautes, et sous les arcades de l’Avenue de l’Indépendance ont de plus en plus de mal à chasser de ces lieux des petites gens sans domicile et des vendeurs de rue tant leur nombre est élevé et la misère grandissante.

Les travailleurs et les classes pauvres ont vérifié que les élections présidentielles n’ont pas amélioré leur sort et peu de gens se font des illusions sur les élections municipales à venir pour leur apporter un quelconque mieux-être même si le mécontentement qui existe ne trouve pas forcément un débouché à l’heure actuelle.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2015 RSSNuméro 413 du 21 Juin 2015   ?