UATCI

METTRE FIN AUX ATTAQUES DES RICHES CONTRE LES TRAVAILLEURS !

EDITORIAL

Comme tous les ans, le 1er mai était une occasion pour les dirigeants des principaux syndicats des travailleurs de faire des courbettes et jouer le rôle de clowns de service devant le patronat, le gouvernement et les notables.

Pourtant, la situation actuelle des travailleurs qui est particulièrement dégradée et qui ne cesse de s’aggraver depuis des années, appellerait à une toute autre attitude de la part des syndicats.

Depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement, le patronat se sent plus que jamais en force face aux travailleurs. Ouattara a beau jeu de prétendre œuvrer pour les « Ivoiriens ». Ce qui ne veut rien dire, sachant qu’il y a d’un côté les riches et de l’autre les pauvres. En tout cas, il n’a jamais caché qu’il est dans le camp des riches. Il voudrait sans doute avoir à faire à des travailleurs qui tendent la main comme des mendiants.

Aujourd’hui, les attaques patronales sont telles que, par exemple, dans la zone industrielle de Yopougon, il y a des entreprises qui emploient des travailleurs journaliers, à qui ils ne versent même pas un salaire durant le premier mois, sous prétexte qu’ils sont en période d’essai. Ces travailleurs sont exploités cadeau !

De son côté, le gouvernement s’en prend aussi aux populations pauvres. Il chasse ceux qui se débrouillent sur le bord des trottoirs, casse leurs petites échoppes. Il sait pourtant que c’est souvent la seule source de revenu pour de nombreuses familles. Il jette à la rue des milliers de familles de travailleurs qui se retrouvent ainsi sans un toit.

Aujourd’hui, le pouvoir en place et les riches se sentent tellement forts face aux travailleurs, qu’ils osent même les menacer ouvertement. C’est ainsi que Ouattara, à l’occasion du 1er mai, a déclaré que « les grèves intempestives ne seront plus tolérées ».

Eh bien, la seule réponse qui vaille, c’est celle donnée par les enseignants et les agents de santé en grève pour la défense de leurs intérêts !

Si les travailleurs de ce pays sont déterminés, ils ont la force de faire avaler leur arrogance à ceux qui déversent des insanités sur les grèves et les luttes.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 211 du 09 Mai 2015   ?