UATCI

DETOURNEMENT DES PRIMES DES FOOTBALLEURS : LA FACE VISIBLE DE L’ICEBERG

LEUR SOCIETÉ

Le détournement de près de 700 millions de Francs CFA de primes des joueurs de la CAN 2015 continue de défrayer la chronique. Le ministère des Sport, la Fédération de Football, le Trésor public, tous déclinent leur responsabilité dans l’affaire. Au point que le ministre des Sports demande une confrontation devant le Premier ministre. Loin d’attendre que l’enquête en cours sur cette affaire arrive à son terme et que l’argent volé soit restitué, le gouvernement a décidé de puiser une fois de plus dans les fonds publics pour régler les primes comme s’il voulait déjà enterrer l’affaire.

Si cette affaire de détournement a rejailli au grand jour, c’est uniquement parce qu’elle concerne des footballeurs de haut niveau qui de surcroît ont remporté la Can. Ce genre de comportement est monnaie courante dans tous les domaines. Et cela se passe souvent sans que les auteurs soient inquiétés.

Les détournements de deniers publics, ce n’est pas un fait nouveau dans ce pays. Et cela touche tous les secteurs. On peut imaginer que la somme de 700 millions, ce n’est rien à côté des sommes qui disparaissent des fonds alloués à la santé, à l’éducation, aux infrastructures utiles à la population. Par exemple sur les 100 milliards engagés pour refaire la peinture de l’université de Cocody, combien ont atterri dans les poches des dirigeants ?

Tous ces dignitaires de l’Etat s’enrichissent pour ainsi dire, au vu et au su de tout le monde.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 211 du 09 Mai 2015   ?