UATCI

DES MILLIARDS DE FRANCS CFA VOLATILISÉS DES CAISSES DE L’ÉTAT

MALI

Selon un rapport établi par un organisme étatique malien baptisé « Vérificateur Général du Mal », soi-disant indépendant du gouvernement, « les fraudes et la mauvaise gestion ont fait perdre 153 milliards de F CFA (233 millions d’euros) au Mali entre 2010 et 2013 ». Ce rapport a été remis officiellement le 4 Mai dernier au voleur en chef de l’Etat malien, le président Ibrahim Boubacar Keita.

La prouesse de ce « vérificateur » sensé lutter contre la corruption et la dilapidation des caisses de l’Etat a été de ne pas dire un mot sur l’achat d’un avion pour le Président malien qui a coûté la bagatelle de 17 à 20 milliards de francs CFA. Pas un mot non plus sur les détournements de fonds qui ont eu lieu récemment sur des achats d’armes et autres matériels destinés aux soldats.

Craignant d’être éjecté illico presto de son poste de sinécure, le vérificateur s’est contenté de donner quelques chiffres bidon sur les fraudes en arrêtant son enquête sur l’année 2013, c’est-à-dire, avant l’arrivée au pouvoir d’IBK. On ne saura probablement jamais ce que l’actuel président, sa famille et son clan ont mis dans leurs poches. IBK a déjà fait monter son fils à la tête d’une mission auprès de l’armée. C’est l’endroit où il y a le plus d’opportunités en ce moment pour détourner des milliards. IBK a souvent dit que la lutte contre la corruption est une « priorité » pour lui. Mais quand c’est le chef des voleurs qui prétend faire le ménage, on sait à quoi il faut s’attendre.

La seule manière vraiment efficace pour mettre fin à cette gabegie est que les travailleurs mettent leur nez dans les affaires de l’Etat en contrôlant eux-mêmes les caisses de l’Etat et en décidant d’utiliser l’argent là où c’est utile, selon les besoins de la population pauvre.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2015 RSSNuméro 412 du 10 Mai 2015   ?