UATCI

LE GOUVERNEMENT EST GÉNÉREUX AVEC L’ARGENT PUBLIC

Depuis que Ouattara a annoncé la création d’une « chambre » des « rois » et des « chefs traditionnels », une sorte de parlement bis, doté d’un budget, la guerre fait rage entre prétendants dans les différentes localités. Il y aura à boire et à manger !

Si les titres de « Chef traditionnel » et autre « Roi » sont d’un autre âge, les prétendants aux postes, eux, sont bel et bien des gens du 21ème siècle. Comme le sont d’ailleurs tous les dirigeants politiques qui se bousculent à la mangeoire gouvernementale. Des deux côtés, ce sont souvent les mêmes. Seulement, une fois à la retraite, ils vont manger à un autre râtelier !

Ainsi, par exemple, pour le « trône des Akoué », un certain Thiam Augustin Houphouët et Dahouet Augustin Boigny, sont à couteaux tirés. D’autant plus que Yamoussoukro prend de plus en plus sa place de capitale politique et que par conséquent l’assiette est mieux garnie qu’ailleurs.

Ce genre de bagarre est maintenant légion, faisant souvent des blessés et même des morts. Depuis quelques mois, la presse en fait régulièrement échos.

On pourrait placer ces roitelets sur un ring et les laisser s’étriper entre eux. Ce sont des parasites de la société et il est inadmissible que leurs rémunérations soient prélevées dans les caisses publiques, c’est-à-dire dans les poches des contribuables. Ces ponctions ainsi que d’autres prélèvements inutiles se traduisent au bout du compte par des hôpitaux et des écoles en moins.

Le RDR, tout comme ses prédécesseurs, est plein d’égards envers cette chefferie traditionnelle qui véhicule des pratiques rétrogrades. Elle constitue, une base, un socle à travers lequel il exerce son autorité aux quatre coins du pays. Et en ces périodes pré électorales, c’est l’assurance de glaner des voix auprès des sujets des féodaux.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 208 du 7 Février 2015   ?