UATCI

EXPLOITEURS ET GOUVERNANTS, MAIN DANS LA MAIN

22 membres du patronat ont été décorés dans le courant du mois de janvier par les autorités gouvernementales.

Mr Koné Mamadou, l’ex président de la Cour suprême a été désigné pour célébrer cette cérémonie. Il a remercié ces exploiteurs, pour « les éminents services (qu’ils auraient) rendus à la nation » et pour avoir « repositionné (les entreprises capitalistes) dans le train du développement ». « Soyez fiers de vous », leur a-t-il dit.

En tout cas, les ouvrières de Filtisac n’en diraient pas autant ! En effet, les nouvelles recrues à la section « finition » dans cette entreprise ne bénéficient même plus d’un salaire mensuel. Elles sont maintenant payées « à la tâche » ! Le patron de l’entreprise estime que le Smig est trop cher payé pour les ouvriers ! Dans cette même entreprise, la Direction se débrouille pour chasser les malades et les vieux qu’elle a déjà pressurés jusqu’à la corde.

Ce n’est donc pas un hasard si parmi les récipiendaires, figure un certain Mahamadou Sylla, Directeur Général du groupe IPS, le principal actionnaire de Filtisac. Ce sont des dirigeants de ce genre qui ont été distingués par le gouvernement. Il ne faut pas chercher ici une erreur. Bien au contraire, c’est dans l’ordre des choses : société capitaliste, gouvernement capitaliste !

Par ailleurs, cet ex-président de la « Cour suprême » qui était si honoré d’avoir été choisi pour décorer ces exploiteurs vient de prendre la place laissée vacante par Francis Wodié à la présidence de la « Cour constitutionnelle ».

Promotion lucrative pour quelques-uns et l’exploitation féroce pour les travailleurs sont les deux faces d’une même médaille dans cette société.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 208 du 7 Février 2015   ?