UATCI

FOYER MARC SEGUIN - UNE AGRESSION CONTRE LES RÉSIDENTS

IMMIGRATION

Depuis plus de trois semaines, les travailleurs immigrés qui résident au foyer Marc Seguin dans le 18ème se débrouillent pour manger : le restaurant a été fermé (les portes et fenêtres ont été murées) sous prétexte qu’il ne répond plus aux normes d’hygiène. Tous les petits commerçants installés dans la cour ont été chassés ; la cafeteria qui sert de salle de jeux et de détente est également fermée. Motif : manque de licence d’exploitation. Des vigiles sont placés devant l’entrée du foyer pour surveiller les résidents et les visiteurs, surtout les femmes, parce que, paraît-il, le foyer serait un lieu de prostitution, ce qui est évidemment faux.
Les locataires, révoltés par cette situation, ont contacté un avocat ; ils ont commencé une grève des loyers pour exiger la réouverture du restaurant et de la cafeteria, l’installation des réchauds à gaz à chaque étage pour faire la cuisine et pas de présence de vigiles à l’entrée.

Les résidents ont absolument raison de se révolter car ils ne sont pour rien dans la fermeture du restaurant et de la cafeteria. Le seul responsable, c’est la société Adoma qui gère le foyer : elle a traîné les pieds pour la rénovation des lieux demandée par le service d’hygiène de la mairie.

Ce marchand de sommeil est très pressé lorsqu’il s’agit d’encaisser les loyers mais pas pour effectuer des travaux nécessaires à la santé et à la vie des résidents.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 405 du 28 Septembre 2014   ?