UATCI

LES POUVOIRS PUBLIQUES NE PRENNENT EN COMPTE QUE LES PRÉOCCUPATIONS PATRONALES

Une délégation de la Chambre de Commerce et de l’Industrie a effectué récemment une visite à la zone industrielle de Yopougon. Cette délégation a visité plusieurs entreprises dont Cargill, Nestlé et Satoci. Comme il fallait s’y attendre, elle n’a eu une oreille attentive que pour les préoccupations patronales, ignorant du coup celles des travailleurs.

Parmi les problèmes soulevés, il y a la dégradation des routes qui rend difficile le transport des marchandises, le manque d’assainissement, les coupures d’eau et d’électricité ainsi que le désir de ces messieurs les patrons de voir « déguerpir » les habitations ouvrières et les baraques de restauration des travailleurs des alentours.

Sur la situation des travailleurs qui constituent la cheville ouvrière de toute industrie, ces messieurs ont purement et simplement fermé l’œil. Cela n’est pas étonnant car ils sont payés pour s’occuper des intérêts du patronat.

La misère des travailleurs, la précarité de l’emploi est pourtant plus que visible dans cette zone, mais c’est le dernier des soucis des représentants du patronat et de leurs serviteurs qui sont au pouvoir. La seule chose qui compte pour leur système capitaliste c’est l’enrichissement d’une poignée d’individus grâce à l’exploitation des travailleurs. Et le rôle du gouvernement c’est de maintenir cet état de fait. Les travailleurs n’en ont rien à attendre. Ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes en s’organisant pour défendre collectivement leurs intérêts face à la rapacité des exploiteurs et à la servilité du pouvoir.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2014 RSSNuméro 203 du 29 Août 2014   ?