UATCI

« SOINS GRATUITS » : UNE PROPAGANDE MENSONGÈRE !

Selon un rapport de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), 641 femmes meurent chaque année des suites d’accouchement en Côte d’Ivoire.

Le gouvernement prétend que les soins et accouchements sont gratuits. La réalité est toute autre. En effet, dans les grandes villes comme Abidjan, après les consultations prénatales, les femmes reviennent avec des ordonnances kilométriques alors qu’elles ont tous les problèmes pour se nourrir. Cet état de fait conduit certaines femmes à ne plus se rendre à l’hôpital pour les consultations prénatales. Elles sont condamnées à se soigner avec les médicaments vendus sur les trottoirs. Du coup, pour les accouchements elles font appel à des accoucheuses traditionnelles. Ainsi les accouchements se font à domicile et dans des conditions d’insécurité sanitaire. C’est en réalité ce qui explique le taux élevé de mortalité maternelle en Côte d’Ivoire ; et d’ailleurs ce chiffre peut être revu à la hausse.

Dans les campagnes, on ne peut même pas parler de « consultation prénatale ». Faudrait-il au moins avoir accès à un centre de santé digne de ce nom.

Le gouvernement, au lieu d’équiper les centres de santé en matériel médical et en médicaments, passe son temps à se faire de la publicité mensongère du genre « Côte d’Ivoire, pays émergent ». La vérité c’est que ces gens du gouvernement et la classe des riches dont ils font partie, n’ont que faire de ces hôpitaux publics qui se dégradent et se transforment en mouroirs. Eux, les riches, ont leurs maternités et leurs hôpitaux privés de luxe ; et en cas de besoin, ils ont les moyens d’aller dans les hôpitaux des pays développés.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2014 RSSNuméro 203 du 29 Août 2014   ?