UATCI

LA RÉINTÉGRATION DANS L’AGOA BÉNÉFICIERA SURTOUT AUX CLASSES RICHES

MADAGASCAR

Le pays avait été exclu par les USA de l’AGOA (African Growth and Opportunity Act) en décembre 2009, c’est-à-dire depuis la mise à l’écart de Ravalomanana et son remplacement par le régime de transition dirigé par Andry Rajoelina. La réintégration dans cette structure permettra à nouveau aux patrons des entreprises des zones franches de bénéficier de certaines préférences commerciales telles que l’exonération de taxes douanières pour certaines exportations malgaches en direction des Etats-Unis d’Amérique.

Depuis l’élection du nouveau président Hery Rajaonarimampianina, de sa tournée aux Etats-Unis et en Europe, suivie de la mise en place de son gouvernement se proclamant très libéral et très ami des grandes puissances, celles-ci ont donc décidé de normaliser leurs relations avec les nouveaux dirigeants.

Le FMI accorde un prêt de 47 millions de dollars et la Banque Mondiale débloque 400 millions de dollars. Cet argent sera consacré en premier lieu à tout ce qui est nécessaire aux classes riches, internationales comme nationales c’est-à-dire aux besoins du patronat. La réfection des routes, des ponts et de multiples infrastructures qui ont été délaissées depuis cinq ans par manque de crédits, est aussi prévue dans la foulée.

Ce programme profitera sans doute incidemment aux classes pauvres et le régime s’en glorifie à l’avance même si c’est elles qui auront à rembourser par la suite les dettes avec les intérêts qui vont avec. Mais le sort des classes pauvres, au premier rang desquelles les travailleurs, ne fait pas du tout partie des priorités du pouvoir. Les dirigeants des entreprises ont toute latitude ou presque, de faire comme bon leur semble et cela malgré les nombreuses années de privations qu’ils ont imposées aux travailleurs au nom de la relative mise à l’écart du pays par certaines grandes puissances.

Si les travailleurs veulent qu’il en soit autrement et qu’ils ne continuent pas à être les laissés-pour-compte, ils ont intérêt à recourir à leur force collective, c’est-à-dire aux luttes et aux grèves


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 403 du 30 Juin 2014   ?