UATCI

REVALORISATION DES PENSIONS DE RETRAITE Á 8%. ÇA RESTE UNE MISÈRE !

La direction de la CNPS (la caisse de retraite des travailleurs du privé) a annoncé la réévaluation des pensions de retraite à hauteur de 8% à compter de la fin Avril avec un rappel de 4 mois. C’est une mesure qui n’aura presque pas d’effet sur le pouvoir d’achat des retraités.

D’abord pour toucher la retraite, il faut être déclaré à la CNPS, et avoir cotisé au moins pendant 15 ans. Selon la CNPS elle-même, c’est seulement 10% des travailleurs qui remplissent les critères. L’écrasante majorité des travailleurs ne pourront pas percevoir les pensions retraite, après avoir été exploités pendant toute leur vie.

Les patrons ne ratent aucune occasion pour gruger les travailleurs. Parfois, Ils prélèvent les cotisations sur les salaires sans pour autant les reverser à la CNPS. Sans parler de tous les travailleurs, journaliers ou contractuels qui sont de fait exclus du système de sécurité sociale.

Pour un retraité qui touche 30.000 F de pension par mois, l’augmentation de 8% élève cette pension à 32.400F. Avec la hausse actuelle du coût de la vie, cette soi-disant augmentation est une moquerie.

Aller à la retraite, pour un travailleur, lorsque retraite il y a, c’est une condamnation à la misère. Et, comme la base de calcul des pensions de retraite est indexée sur le salaire, les retraités se retrouvent avec une pension dérisoire. Certains retraités vont jusqu’à se faire réembaucher comme journalier pour arriver à joindre les deux bouts.

Les intérêts des travailleurs ne sont pas pris en compte dans la société capitaliste. Ils n’obtiennent que ce qu’ils sont capables d’imposer par leur lutte.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2014 RSSNuméro 200 du 26 Avril 2014   ?