UATCI
SÉNÉGAL

LA RICHESSE TAPAGEUSE D’UN PROMOTEUR IMMOBILIER

Un des hommes les plus riches du Sénégal, Yérim Sow, aurait fait fortune dans l’immobilier. Tout dernièrement, la presse a fait état d’une villa qu’il possèderait en Suisse et qu’il aurait vendue à environ 38 milliards de francs cfa (soit environ 58 millions d’Euros). Selon le journal La Tribune de Genève : « Les simples "riches" ne pourront pas profiter de ce petit bout de paradis, il faudra être "ultra-riche" rien que pour l’envisager ».

Quand on sait qu’au Sénégal la grande majorité des habitants n’a pas accès à un logement salubre, un tel étalage de richesse sonne comme une véritable provocation.

Il y a au Sénégal des fortunés qui affichent tapageusement leurs richesses en affrétant un avion pour que leurs progénitures aillent se défouler dans une boîte de nuit à Paris ou bien pour y faire du "shopping" rien que pour un week-end et dépenser en quelques heures autant d’argent qu’une famille ouvrière sénégalaise ne pourrait gagner durant toute une vie de labeur et de privation.

Ce genre de provocation et d’inégalité sociale criante finiront un jour par faire éclater la colère qui couve dans les quartiers pauvres de Dakar. On ne peut que le souhaiter. Mais pour que la colère de la population ne finisse pas comme l’énergie explosive d’un volcan mais serve réellement à faire avancer la cause des exploités et des déshérités, il est nécessaire que les travailleurs se dotent d’une organisation politique propre à eux, une organisation révolutionnaire communiste.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 401 du 27 Avril 2014   ?