UATCI
CÔTE D’IVOIRE

DES PSEUDO AMBASSADRICES ET AUTRES AGENTS DE SANTÉ BIDONS AU SERVICE DU TRUST NESTLÉ

Des équipes de la société Nestlé vont sillonner plusieurs villes de Côte d’Ivoire pour promouvoir les produits culinaires Maggi. Elles vont essayer de convaincre les gens d’utiliser encore plus les bouillons cube et autres « arômes » vendus un peu partout dans le pays. Pour mener à bien cette opération une centaine de femmes de différents profils (sages-femmes, institutrices, présidentes d’associations etc.) venues de diverses localités ont récemment bénéficié de séances de formation à l’usine de fabrication des bouillons Maggi de Yopougon en Côte d’Ivoire. Elles ont été bombardées du titre d’ « ambassadrices » et leurs formateurs sont appelés des « agents de santé ».

Dans les années 1980 Nestlé envoyait des femmes habillées en blouse blanche jusqu’au fin fond de l’Afrique, pour convaincre les mères de familles que les poudres de lait de sa marque étaient meilleures que le lait maternel. Pour de multiples raisons, cela s’est traduit par une catastrophe pour la santé des bébés.

Chaque année, ils inventent des subterfuges pour caser leurs marchandises en prétendant que c’est bon pour la population et que ça va dans le sens du progrès.

Cette firme de l’industrie agroalimentaire qui ramasse du fric aux quatre coins de la planète, fait aux alentours de 80 milliards de dollars de chiffre d’affaire et une dizaine de milliards de profits annuels. Ne serait-ce qu’avec une infime partie de ces sommes, il serait possible d’alimenter tous ceux qui en ont besoin en Côte-d’Ivoire.

Quel subterfuge Nestlé et Maggi vont inventer l’année prochaine pour caser leurs produits et doper leurs ventes ? Les suggestions sont ouvertes.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 401 du 27 Avril 2014   ?