UATCI

ALCOOLISME : UN FLÉAU QU’IL FAUT COMBATTRE

CÔTE D’IVOIRE

De plus en plus d’ouvriers tombent dans l’alcoolisme. Les dimanches, et les jours de repos, les cabarets (endroits où on boit du koutoukou ou du bandji) sont bondés. Avant, l’alcoolisme était surtout l’affaire des vieux. Mais aujourd’hui, les jeunes sont de plus en plus touchés par ce phénomène. Dans les quartiers ouvriers, Micao, Ayakro, Petit Bouaké, An 2000, Andokoi, la mode aujourd’hui, ce sont les cabarets.

Si de plus en plus de travailleurs s’adonnent à l’alcool, c’est dans la plupart des cas pour noyer leurs problèmes et les difficultés de la vie quotidienne. C’est aussi par manque de perspectives dans l’avenir qui ne cesse de s’assombrir.

Par le passé, dans les pays européens, les premières tentatives de la classe ouvrière dans sa lutte pour s’émanciper, c’était de se dresser contre l’alcoolisme, l’influence rétrograde des religions qui prônent la soumission ainsi que les préjugés qui divisent les travailleurs, par exemple, le régionalisme, la xénophobie, le nationalisme.

Le mouvement ouvrier avait compris à l’époque que pour combattre la bourgeoisie, il fallait combattre l’alcoolisme ainsi que toutes les idées qui obscurcissent la conscience de classe des travailleurs. C’est-à-dire l’idée que dans ce monde, il y a deux camps aux intérêts diamétralement opposés : le camp des exploiteurs et le camp des exploités ; le camp des patrons et le camp des travailleurs. Pour se libérer de l’exploitation et de l’oppression, les travailleurs devront se mettre ensemble au-delà du corporatisme, et de toutes sortes de divisions raciales ou autres.

Des organisations ouvrières qui incarnent ces idées, il n’y en a pas aujourd’hui chez nous. Mais les travailleurs conscients ont intérêt à combattre l’alcoolisme comme toutes les idées et pratiques obscurantistes. C’est à ce prix qu’ils peuvent lutter efficacement contre leurs exploiteurs.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2013 RSSNuméro 195 du 10 Novembre 2013   ?