UATCI
LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

SI2E EST DEVENUE GI2E : MAIS LES CONDITIONS DES TRAVAILLEURS CONTINUENT DE SE DÉGRADER

GI2E est un regroupement de plusieurs petites entreprises de nettoyage et de ramassage d’ordures à Abidjan. Voici le témoignage d’un travailleur :

« Nous travaillons auparavant avec SI2E. Les conditions de travail et de vie sont très difficiles parce que notre travail consiste à ramasser des ordures qui souvent ont trainé des semaines voir des mois au bord de la route ou dans des bacs à poubelle. Donc en plus de l’odeur nauséabonde, des asticots et autres insectes, il y a aussi le fait que la décomposition crée des réactions chimiques parfois dangereuses. Mais la direction ne nous donne pas du matériel de protection. Nous ramassons les ordures à mains nues, sans chaussures appropriées ni de cache-nez. Si un jour vous voyez les éboueurs bien habillés, c’est qu’il y a un contrôle des autorités publiques. Après le contrôle, les tenues sont immédiatement récupérées, en attendant d’autres occasions de telle visite.

Aujourd’hui, nous avons des cas d’accidents et de maladies professionnelles. Ces travailleurs, non seulement sont livrés à eux-mêmes mais parfois les patrons continuent de les exploiter alors qu’ils sont malades ou handicapés par un accident. Il y a deux ans, un collègue a été renversé par une voiture alors qu’il rentrait du boulot. A présent, il est presque paralysé faute de soins adéquats. Et pour qu’il perçoive son salaire, il a fallu que nos délégués menacent les patrons car ces derniers voulaient arrêter de verser son salaire. Un autre travailleur traine une plaie sur sa jambe, il est contraint de travailler pour pouvoir survivre.

Pour ce boulot où nous sommes des malades ambulants, ils nous payent des salaires de misère et, pire, nous avons des arriérés de salaires de plusieurs mois. A chaque fois, ils nous promettent ou ils jettent la faute sur le gouvernement. C’est pourquoi, un jour, en colère, un de nos collègues les a traités de « gros menteurs en boubou bazin ».

Depuis le mois de novembre dernier, ces gros menteurs ont créé ce groupement qui est composé de : SI2E ; SOAG ; LVS etc. Nous avons cru que ce regroupement c’était pour renforcer leur capacité et apporter une amélioration à notre situation. Mais c’est le contraire, car ils nous ont aussitôt divisés en petits groupes et ils disent que chaque petit patron est responsable de ses travailleurs. La création de GI2E répond surtout au souci de faire face aux appels d’offres de l’intérieur du pays.

Reste à nous les travailleurs de tirer leçon de ce regroupement pour nous regrouper à notre tour. Ne dit-on pas que « l’union fait la force ! ». Ainsi, ensemble et unis, nous serons en bonne position pour imposer de meilleures conditions de vie et de travail ».


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2014 RSSNuméro 197 du 1 Février 2014   ?