UATCI

TOMBOUCTOU SOUS LA TERREUR DES ISLAMISTES

MALI

La récolte du riz a paraît-il, été bonne pour les paysans de Tombouctou. Les 1000 hectares de terres arables sur le bord du fleuve Niger auraient produit environ 5000 tonnes de riz, en partie grâce à un projet soutenu par les Pays-Bas. Mais la joie des paysans a été de courte durée. Les islamistes qui ont pris le pouvoir dans cette ville ont imposé à chaque agriculteur de payer la "Zakate" (l’aumône en arabe). Ainsi chacun doit "donner" un sac sur 20 aux dirigeants locaux.
De plus, les femmes des paysans n’ont pas été autorisées à aller aux champs sous prétexte que la loi islamique en vigueur dans cette ville leur interdit de travailler aux côtés des hommes.
Cette ville est devenue un véritable enfer moyenâgeux pour la plupart de ses habitants. Les couples non mariés sont lapidés, les voleurs amputés des mains, les fumeurs fouettés, les femmes non voilées maltraitées. Il est interdit de jouer au ballon, de s’habiller comme on veut, d’écouter la musique qu’on veut, de lire ce qu’on veut, de regarder les émissions de télé qu’on veut, etc. Ceux qui ont eu la possibilité de fuir la ville l’ont fait de gré ou de force, mais le reste de la population est obligée de vivre sous la terreur.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2013 RSSNuméro 388 du 6 janvier 2013   ?