UATCI

LOI SUR L’ÉLECTRICITÉ : UNE NOUVELLE ATTAQUE CONTRE LES POPULATIONS PAUVRES

CÔTE D’IVOIRE

Un nouveau Code de l’électricité a été adopté par l’assemblée nationale le 27 février dernier sur présentation du ministre de l’Energie. En plus de la libéralisation du secteur de l’électricité, il est question de “renforcer le dispositif de répression des fraudes et autres actes délictuels qui grèvent le secteur de l’électricité”.

Cette nouvelle disposition va permettre à quelques riches de s’en mettre pleins les poches à cause des privatisations annoncées ; en même temps, elle s’en prend aux populations pauvres qui sont obligées de se connecter sur des réseaux parallèles d’électricité faute de moyens.

Dans nos quartiers, l’accès à l’électricité n’est souvent pas à la portée de tous. C’est donc à plusieurs que les compteurs sont partagés. On se raccorde au compteur d’un frère, d’un ami ou d’un voisin et les factures sont réglées en commun. C’est le coût de l’abonnement (plus de 100.000 F) qui favorise ce genre de situation. S’il y en a une prolifération, c’est parce que les conditions d’abonnement excluent les petites gens.

Mais au lieu de voter des lois pour faciliter l’accès de tous à l’électricité, l’Etat prend plutôt des mesures répressives contre les populations pauvres.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 399 du 3 Mars 2014   ?