UATCI

LES INTERVENTIONS IMPÉRIALISTES NE PEUVENT PAS RÉSOUDRE LES PROBLÈMES DES PEUPLES

MALI

Il y a deux ans, le gouvernement français avait appuyé militairement les forces d’Alassane Ouattara pour chasser Laurent Gbagbo du pouvoir. Il prétendait défendre le droit et la démocratie. Le rapport d’Amnesty International intitulé « Côte d’Ivoire : la loi des vainqueurs » révèle que les arrestations arbitraires, les « violations graves des droits de l’homme » et les cas de tortures « sur des bases souvent ethniques et politiques » se sont multipliés.

Ainsi donc, un pouvoir xénophobe a cédé la place à un autre pouvoir qui s’oriente vers le même genre de pratique. Et tout cela grâce à l’intervention de l’impérialisme français.

Actuellement c’est au Mali que les militaires français mènent des opérations guerrières et cela en toute opacité, même si c’est présenté sous le motif de louables intentions.

Quelle sera l’adition que les communautés touaregs et arabes du Nord et les populations des régions du sud, paieront au final, que ce soit sur le plan matériel ou que ce soit en terme de dégradation des relations intercommunautaires empoisonnées par la situation de guerre ?

La haine et les rancœurs engendrées par l’intervention impérialiste ne pourront que développer la misère et les conséquences néfastes qui pourraient en découler.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2013 RSSNuméro 390 du 17 mars 2013   ?