UATCI

LE TRAVAIL DES ENFANTS EN QUESTION

CÔTE D’IVOIRE

Il n’y a plus besoin d’aller dans les champs pour trouver des enfants au travail. On les voit même à Abidjan aux feux tricolores vendant de l’eau glacée, des mouchoirs, etc.

Il y a vingt-cinq ans, on ne voyait pas de vendeurs aux feux. Aujourd’hui, vue la misère grandissante, ce phénomène a pris de l’ampleur. Les enfants, dont la place devrait être à l’école, sont transformées en vendeurs aux abords des routes et aux feux. Cela, d’autant plus que les seuls revenus des parents n’arrivent plus à couvrir les charges de la famille.

Pour changer les choses, la solution n’est pas d’interdire ou pas le travail des enfants. Tant que les revenus des parents n’arriveront pas à satisfaire les besoins de la famille, nombre de familles pauvres n’auront pas d’autres choix pour couvrir, comme ils peuvent, leurs besoins.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2013 RSSNuméro 390 du 17 mars 2013   ?