UATCI

ENTRE LA VÉRITÉ ET LE MENSONGE !

CÔTE D’IVOIRE

Le Premier ministre Kablan Duncan a tenu une conférence de presse le 4 avril. Quelques jours plus tard, son ministre du Commerce, Jean-Louis Billon, à son tour, a accordé une interview au quotidien Fraternité-Matin. Ce qui ressort de leurs propos, et d’ailleurs des actes du gouvernement, c’est que les travailleurs et les populations pauvres n’ont rien à en attendre.

Kablan Duncan a déclaré que « le revenu par tête d’habitant connaît une hausse de7,8% en 2012 et nos populations devraient de plus en plus sentir les effets en 2013. Ajoutant, le revenu par tête d’habitant prévoit 8,5% pour l’année 2013 ». A écouter ce monsieur, donc, le quotidien des travailleurs s’améliorerait dans ce pays. On a envie de lui demander s’il habite bien en Côte d’Ivoire. Si c’est le cas, en tout cas, ce n’est certainement pas dans la Côte d’Ivoire des pauvres, pour lesquels les salaires sont bloqués depuis des années alors que les prix des biens de consommations ne cessent d’augmenter. Mais alors, à quoi riment ces propos du Premier ministre, quand il dit que la situation s’est améliorée, sinon qu’il parle uniquement pour les riches dont lui-même fait partie ! En effet, pour obtenir ces chiffres qui indiquent une augmentation des richesses produites par tête d’habitant, Kablan Duncan n’a fait que diviser le « produit intérieur brut », qui est censé mesurer la richesse produite en une année, par le nombre d’habitants. Comme en Côte d’Ivoire, il se vend plus de voitures de luxe 4 x 4, il se construit plus de villas luxueuses, de magasins et de restaurants de luxe, le premier ministre en conclut mensongèrement que nous devenons tous chaque jour plus riches !

A ce rythme a-t-il encore dit, sans rire, nous serons un « pays émergent vers 2020 ». Mais pour cela, ajoute-t-il, il faudra « le travail, le travail et encore le travail ». Selon lui, « en Asie, on travaille 12h par jour. Mieux, a-t-il insisté, 16h et même 18h ». « Quand vous travaillez à ce rythme durant 10 ou 20 ans, conclut-il, vous devenez la 1ère puissance mondiale ! ».

A coup sûr, de cette façon, Kablan Duncan et Jean-Louis Billon, tous deux, riches propriétaires d’entreprises par ailleurs, s’enrichiront beaucoup plus, surtout s’ils réussissent à faire crever les travailleurs au boulot pour une assiette d’attieké !

Cela n’empêche pas ce même Jean-Louis Billon de déclarer le 9 avril : « nous sommes un des pays les plus chère du monde. Abidjan est classé parmi les 50 villes les plus chères du monde. Qu’elle soit plus chère que San Francisco ou Los Angeles aux Etats-Unis est un gros problème. Car l’ivoirien a un pouvoir d’achat nettement moins important que celui d’un américain ». C’est le moins qu’il puisse dire ! Sauf que cette vérité-là, il ne la disait pas à l’attention des travailleurs mais plutôt à l’attention des forces de l’ordre qui rackettent ses camions et ceux de ses pairs, et qui, selon lui, renchérissent le coût de la vie, puisque les riches font payer la note aux consommateurs que constituent les travailleurs et les populations pauvres.

Selon la logique de ses propos, puisque la vie est chère et les salaires bas, il faudrait une augmentation générale des salaires. Voilà pourquoi un coup de colère des travailleurs serait nécessaire et salutaire, à l’exemple de celui des enseignants.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2013 RSSNuméro 391 du 14 avril 2013   ?