UATCI

CE QUE CACHE L’ARRESTATION DE KARIM WADE

SÉNÉGAL

Le 17 avril, Karim Wade a été incarcéré dans une cellule de la prison de Rebeuss suite à une accusation d’enrichissement illicite. Selon les autorités sénégalaises, sa fortune estimée à plus d’un milliard d’euros, est le fruit de diverses malversations et détournements de l’argent public.

Son père, à l’époque où il était président, n’est pas étranger à son enrichissement fulgurant. Non seulement il lui a fait bénéficier de contrats juteux tels que l’aménagement du nouvel aéroport, la construction d’une extension du port de Dakar, sans compter les hôtels, le Centre de conférences et divers autres travaux, mais en plus il a été propulsé à la tête de plusieurs ministères importants. Cela lui a valu le surnom de "ministre du Ciel et de la Terre".

Le procès de Karim Wade n’a pas encore commencé mais ses partisans crient déjà au "complot" et au "procès politique". Ils disent qu’il faut poursuivre aussi Macky Sall car quand il était ministre de Wade, lui aussi s’était rempli les poches. Ce en quoi ils n’ont pas forcément tort.

Il est fort probable que Karim Wade s’en sorte à moindre mal comme ce fut le cas d’Idrissa Seck, l’ancien Premier ministre de Wade tombé en disgrâce. Celui-ci avait passé sept mois dans la même prison de Reubeuss à la suite d’une accusation de détournement de fonds publics avant d’être innocenté le 7 février 2007. En vérité, il y a eu un arrangement entre lui et son "père spirituel" Wade. Karim Wade fera aussi un petit séjour dans une maison d’arrêt où il aura droit à toutes sortes de facilités et de conforts pour ne pas trop souffrir et puis il en sortira après des arrangements avec le pouvoir actuel.

Tous ces gens se connaissent et font partie du même panier de crabes. Le vol et la prédation des biens publics font partie de leurs activités favorites. Mais avant tout, ce sont des serviteurs du système capitaliste, de tous ceux qui s’engraissent en exploitant les travailleurs et les petits paysans, en les réduisant à la misère en toute "légalité".

L’arrestation de Karim Wade ne fera certainement pas pleurer les travailleurs mais son cas ne doit pas être l’arbre qui cache la forêt. Car ce que cherche Macky Sall c’est de détourner les mécontentements de la population qui souffre de la cherté de la vie, du blocage des salaires, du mauvais fonctionnement des services publics et de biens d’autres défaillances de l’Etat dans les domaines concernant la vie quotidienne des petites gens.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2013 RSSNuméro 392 du 11 mai 2013   ?