UATCI

CHERTÉ DE LA VIE : SEULE LA COLÈREDE LA POPULATION PEUT CONTRAÎNDRELES DIRIGEANTS À FAIRE DIMINUER LE COÛT DE LA VIE !

CÔTE D’IVOIRE

Cette année encore, le chef de l’Etat, dans son message de fin d’année, a annoncé qu’il va lutter contre la cherté de la vie. Le coût de la vie devient de plus en plus insupportable. Le seul repas que certaines familles avaient par jour, il y a quelques années, est devenu hypothétique. L’année passée, le gouvernement disait avoir pris des mesures pour lutter contre cette cherté de la vie. Cela avait consisté à mettre en place des contrôleurs de prix pour surveiller les petits commerçants de quartiers. Comme si c’était eux les responsables de la cherté de la vie. Or pour trouver les responsables, il faut aller chercher ailleurs notamment chez les grossistes et les industriels qui gonflent leur marge bénéficiaire. Or le gouvernement ne veut surtout pas toucher aux intérêts de ceux-là.

Si l’Etat le voulait réellement, il pourrait par exemple imposer aux industriels et aux importateurs de réduire leur marge bénéficiaire. Une autre façon de lutter contre la pauvreté consisterait aussi à augmenter sérieusement les salaires des travailleurs. Mais toutes ces mesures, ce n’est pas du gouvernement que les travailleurs peuvent les attendre. Il ne le fera jamais de gaîté de cœur parce qu’il est viscéralement attaché à la protection des intérêts des capitalistes. Seule la colère des populations pauvres pourrait faire reculer les autorités et imposer une réduction de la cherté de la vie.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 397 du 07 Janvier 2014   ?