UATCI

UNE JUSTICE AUX ORDRES

MALI

L’ex-capitaine Sanogo, devenu général par la grâce de Dionkouda Traoré, a été arrêté en décembre dernier avec une trentaine de ses amis accusés de meurtres et de tortures. On a découvert un charnier contenant plusieurs dizaines de cadavres

Le nouveau président Ibrahim Boubakar Keita (IBK) avait déclaré qu’il n’y aurait plus d’impunité au Mali. Mais les amis de Sanogo ont tous été libérés après six semaines de détention. Il n’y a même pas eu un semblant de procès. C’est ce qui s’appelle "justice sommaire" ! Peut-être que demain c’est le juge qui a osé mettre Sanogo aux arrêts qui se retrouvera sous les verrous !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 398 du 02 Février 2014   ?