UATCI

GRÈVE DU PERSONNEL DE SANTÉ DANS LA RÉGION NORD

MALI

Les employés des hôpitaux et des centres de soins des villes du Nord du Mali (Tombouctou, Gao, Ménaka, Ansongo, Bourem) se sont mis en grève le 29 janvier. Ils réclament le versement d’une prime pour tous. Lorsque ces villes étaient occupées par des djihadistes, de nombreux employés avaient fui pour éviter de subir la violence de ces bandes de barbares fanatiques de la charia.

Lorsque, après l’intervention des troupes françaises, ces villes ont été remises sous l’autorité de l’Etat malien, celui-ci avait promis une prime de 250 000 Francs Cfa à chaque employé qui regagnerait sa place pour que les centres de soins puissent fonctionner. Ceux qui sont revenus ont effectivement touché cette prime. Mais qu’en est-il de tous ceux qui sont restés sur place durant la domination des islamistes ? Ils n’ont pas eu droit à cette prime et estiment à juste titre qu’ils devraient eux aussi la percevoir.

Après une grève de 48 heures qui a été largement suivie, les grévistes ont repris le travail et attendent une réponse favorable des autorités. Sinon ils ont averti qu’ils reprendront le chemin de la lutte pour que la prime soit versée à tous, sans exception.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 398 du 02 Février 2014   ?