UATCI

LA CIE TRAQUE LES BRANCHEMENTS PARALLÈLES, LES POPULATIONS SE RÉVOLTENT !

CÔTE D’IVOIRE

Certains quartiers précaires des communes de Cocody et d’Adjamé sont, depuis le début de l’année, la cible de la CIE. Des agents de cette compagnie d’électricité accompagnés d’éléments des FRCI font des descentes musclées dans ces quartiers pour traquer ceux qui pratiquent des branchements électriques parallèles.

Le 31 janvier, les populations du quartier du Zoo, ne pouvant plus supporter qu’on vienne leur couper le courant, ont manifesté contre les agents de la Cie et les FRCI venus dans leur quartier. Ceux-ci ont pris la fuite de peur de se faire lyncher par la population en colère.

Selon un des porte-parole des habitants concernés, si leur quartier n’est pas électrifié cela n’est pas de leur faute, car ils ont entrepris toutes les démarches possibles pour bénéficier d’un branchement, mais tous les efforts fournis ont été vains. Lorsqu’ils ont approché le service commercial de la Cie, les responsables leur ont demandé de payer une somme de plus de cinq millions pour procéder à l’installation des poteaux électriques. Le porte-parole a répondu que même s’ils réunissent tous leurs salaires pendant trois mois, ils ne pourront pas avoir une telle somme.

Les autorités publiques et Bouygues (l’actionnaire principal de la CIE) ne font pas d’investissements pour étendre le réseau d’électricité aux quartiers pauvres. Quoi d’étonnant alors si les habitants sont contraints de se débrouiller comme ils peuvent (parfois au péril de leur vie) pour avoir du courant chez eux ?


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2014 RSSNuméro 398 du 02 Février 2014   ?