UATCI

C’EST LE CAPITALISME QUI EST À LA BASE DES TUERIES INTERCOMMUNAUTAIRES !

LEUR SOCIÉTÉ

Il y a encore eu une nouvelle tuerie à Guezon, dans le département de Duékoué, à l’Ouest de la Cote d’Ivoire. Cela s’est passé en fin décembre 2020. Un conflit entre des jeunes Guéré et des Dozos s’est soldé par 7 morts dont des enfants. 36 maisons et 13 hangars ont été brûlés.

Le gouvernement a beau avoir nommé un tout nouveau « ministre de la Réconciliation nationale ». Il ne peut faire que du cinéma. Il va distribuer quelques billets de banques aux « familles éplorées » pour faire croire que le gouvernement est à la tâche et compatit à la douleur.

Les différents partis politiques ne font pas autre chose. Quant aux imams, aux prêtres et autres sorciers du même genre, ils peuvent faire toutes leurs prières et autres incantations à chaque fois que se produit un massacre de ce genre. Mais ça revient toujours, particulièrement lors des périodes électorales.

La cause profonde de ce problème vient du problème foncier. Avec la population qui s’agrandi, le chômage qui touche toutes les familles, la cherté de la vie et la misère qui l’accompagne, le dernier recours pour avoir un revenu, c’est la terre. Or, il n’y en a pas pour tout le monde.

La terre elle-même, elle est passée plusieurs fois d’un propriétaire à un autre, depuis 1999 et les conflits armés qu’ont connu cette région depuis lors. Elle est passé successivement des mains des ethnies proches des miliciens pro-Gbagbo, pro-Guéi, pro-Soro, pro-Ouattara. À cela il faut ajouter le venin des propos xénophobes des politiciens comme Bédié et autres.

Aucune solution ne pourra être trouvée dans le cadre du capitalisme. Le gouvernement tombera peut-être entre les mains d’une nouvelle équipe demain ; le rapport des forces entre les différentes milices armées en conflit dans cette région pourrait aussi changer ; les terres passeront peut-être entre d’autres mains, mais le problème demeurera entier.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2020 RSSN°270 16 janvier 2021   ?