UATCI

AFFAIRE DE SORCELLERIE : UNE SOCIÉTÉ BARBARE

LEUR SOCIÉTÉ

Au tribunal de Danané, une affaire de sorcellerie a été jugée. Nous ne sommes pas au Moyen Âge pendant l’inquisition ou dans une série de science-fiction, mais bien le mardi 17 novembre 2020 au tribunal de Danané. Après l’énumération des faits et l’écoute des parties en conflit, le président du tribunal a condamné une dame à trois ans de prison assortie d’une amende de 50.000 francs CFA pour pratique de sorcellerie sur une autre dame qu’elle aurait virtuellement « ligotée ». Elle a été reconnue par le tribunal comme faisant partie d’une confrérie de sept femmes du village de Kouèpleu, sous-préfecture de Zouan-Hounien qui auraient « mangé » six personnes dans leur sanctuaire. À sa sortie de prison, elle devra payer 200.000 francs à sa victime.

Le 24 novembre 2020, une autre affaire de sorcellerie a secoué Jacqueville, cette ville dans le sud de la Côte d’Ivoire. Un homme qui aurait programmé la mort de son cousin par la sorcellerie, a été enterré vivant par ce dernier.

Ces croyances d’un autre âge, loin d’être combattues et dénoncées comme cela se doit, ce sont les tribunaux et les journaux qui les entretiennent. Ce qui montre l’état d’arriération de nos sociétés et des gens qui nous dirigent.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2020 RSSN°269 du 05 décembre 2020   ?