UATCI

SASSANDRA : UN ABUS DE POUVOIR QUI NE PASSE PAS

CÔTE D’IVOIRE

La ville de Sassandra a été secouée récemment par de violentes manifestations d’élèves, d’enseignants et de parents d’élève. Et pour cause, le maire de la ville, se prenant pour le grand seigneur, a fait arrêter, tabasser et séquestrer chez lui un élève. Ce dernier aurait refusé de le saluer lors d’un événement sportif dans la ville. Un professeur, informé de cette situation, venu plaider auprès du maire pour la libération de son élève, s’est fait lui aussi sauvagement tabasser à sang, délesté de son téléphone portable et jeté en prison pour une prétendue violation de domicile.

Lorsque la nouvelle s’est répandue dans la ville, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Élèves, enseignants et population excédés par les abus de ce maire, sont sortis spontanément et ont battu le pavé pour exiger la libération immédiate des personnes incarcérées. La mairie a elle aussi été prise d’assaut par les manifestants qui se sont fait entendre bruyamment. Pendant la manifestation, le domicile du maire a été incendié.

Vu la tournure que prenait la manifestation, les autorités de la ville ont été obligées de libérer les personnes incarcérées.

Ce maire arrogant a montré par ses agissements tout le mépris qu’il a pour les habitants de sa ville. Ces gens se croient tout permis, ils savent qu’ils risquent rarement d’être inquiétés pour leur abus de pouvoir. Mais gare à la colère des populations !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 470 du 6 décembre 2020   ?