UATCI

LA CHEFFERIE TRADITIONNELLE A LE VENT EN POUPE !

CÔTE D’IVOIRE

En cette période de campagne électorale, les politiciens en compétition défilent un à un auprès de la chefferie traditionnelle et espèrent ainsi bénéficier du soutien de la population villageoise.

C’est ainsi que le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, est venu remettre les clés de la nouvelle « maison des chefs » au chef du village de Kouto dans la région de la Bagoué.

On peut deviner que ce n’est pas le fait du hasard du calendrier que cette « maison des chefs » a été construite justement maintenant, à l’approche des élections. C’est peut-être aussi le cas dans de nombreux autres villages car de l’argent, ces gens du gouvernement en trouvent quand il y va de leurs intérêts.

Face à ce petit afflux d’argent venant de l’État, le poste de « chef de village » qui n’avait rien de lucratif au départ, fait de plus en plus objet de convoitise et attire des opportunistes déguisés en habits traditionnels pour mieux camoufler leurs véritables intentions. C’est peut-être l’exemple de ce médecin qui vient d’être nommé « chef suprême » du village de Songon-Té et en même temps « chef de la génération Tchagba en pays Atchan ». À moins que ce soit une « vocation » …

Il n’y a pas que les caméléons qui changent d’habits pour se camoufler. Certains parasites sont aussi maîtres en la matière !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 468 du 27 septembre 2020   ?