UATCI

CMU OBLIGATOIRE DANS LES ENTREPRISES :IL Y A DE L’ESCROQUERIE DANS L’AIR

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Faute de trouver des souscripteurs volontaires pour sa soi-disant Couverture Médicale Universelle, l’État fait obligation aux travailleurs déjà inscrits à une assurance maladie de souscrire à la CMU. Faute de quoi, leur assurance leur sera retirée.

Résultat, les travailleurs concernés doivent payer les cotisations habituelles à leur assurance privée, et en plus payer d’autres cotisations dans le cadre de la CMU. Ils cotisent donc deux fois. Pourtant, en cas de maladie, comme la CMU n’est pas fonctionnelle, il ne sont pris en compte que par leur assurance privée.

Donc l’État se contente de prélever de l’argent sur le salaire déjà insuffisant des travailleurs, sans pour autant assurer la contrepartie qui est d’assurer des soins. C’est une escroquerie qui ne dit pas son nom.

Si le gouvernement se souciait vraiment de la santé des travailleurs, il pourrait exiger que les patrons payent les cotisations de CMU pour les travailleurs et leurs familles, qu’ils soient embauchés ou journaliers. Mais attendre ça de ce gouvernement complètement à plat ventre devant le patronat, c’est comme attendre du lait d’un bouc.

À Darling par exemple, le patron a distribué des cache-nez dont la qualité est plus que douteuse. Après quelques heures de travail il est déjà abimé alors qu’on est sensé l’utiliser une semaine.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire Numéros de l’année 2020 RSSN°263 DU 21 Mars 2020   ?