UATCI

ÉCHAUFFOURÉES ET SACCAGES DANS DES CENTRES D’ENRÔLEMENT POUR LA CNI

LEUR SOCIÉTÉ

Il y a quelques jours, des groupes de jeunes organisés par les partis d’opposition, ont manifesté à Bouaflé, Daoukro, Gagnoa, et Tiébissou. Ils réclamaient la gratuité de la Carte Nationale d’Identité (CNI) et disaient qu’ils n’étaient pas d’accord avec les changements dans la constitution entrepris pas le gouvernement.

Ce vendredi 20 mars 2020, c’est autour de Divo et de Yopougon de renter dans la danse. En effet, à Divo les manifestants ont opté pour la sensibilisation avec des pancartes et des mégaphones. Par contre, pendant ce temps à Yopougon, des jeunes revendiquant la même chose se sont exprimés sous d’autres formes. Dans l’unique centre d’enrôlement de cette commune, ils ont détruit les « valises Semlex » dont dispose tout Yopougon pour réaliser l’enrôlement.

C’est déjà le contentieux électoral que les différents états-majors ont commencé à vider. La confection des cartes d’identité en Côte d’Ivoire est toujours en lien avec les élections. Ce qui fait que leur attribution est toujours problématique, car chaque parti politique veut en avoir le maximum pour ceux qui votent pour lui. Et dans cette guéguerre, ce sont les populations qui en font les frais. D’une simple pièce administrative, la CNI est devenue aujourd’hui un sésame rare.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire Numéros de l’année 2020 RSSN°263 DU 21 Mars 2020   ?