UATCI

CES CHEFS QUI N’ONT PLUS RIEN DE TRADITIONNEL !

LEUR SOCIÉTÉ

Le journal gouvernemental Fraternité-Matin a relaté sur plusieurs pages l’intronisation du 32ème chef de village de Grand Alépé. Chacun de ses prédécesseurs aurait régné en moyenne durant 10 ans, ce qui ferait remonter ce rite à plus de 300 ans.

Aujourd’hui ces « chefs » n’ont plus rien de traditionnels, mis à part leurs tenues d’apparat qui leur servent surtout de tenue de camouflage. Les plus influents d’entre eux sont entretenus par le gouvernement. Ils roulent dans des véhicules 4 x 4 rutilantes aux frais des contribuables. Ils n’habitent plus dans les cases traditionnelles d’antan mais dans des villas bien climatisés
En retour, le gouvernement et les capitalistes attendent d’eux qu’ils utilisent leur position sociale pour contenir d’éventuelles révoltes des populations qui viendraient remettre en cause l’ordre social établi. Cet ordre social capitaliste profondément injuste où une minorité de parasites détient toutes les richesses pendant que la grande majorité des travailleurs qui produisent pourtant ces mêmes richesses croupissent dans la misère.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2020 RSSNuméro 262 du 23 Février 2020   ?