UATCI

ON NE PEUT CACHER LE SOLEIL AVEC UN DOIGT

LEUR SOCIÉTÉ

Depuis le déguerpissement, il y a quelques mois, des petits commerçants sur les trottoirs à Yopougon SIPOREX, une équipe d’autorités municipales accompagnées de policiers municipaux effectue souvent des visites surprise sur les lieux pour constater que ces commerçants n’ont pas réoccupé les lieux. Ces visites donnent lieu au jeu du chat et de la souris.

Les petits commerçants, dès qu’ils sont informés de l’arrivée des contrôleurs, remballent rapidement leurs affaires. Une fois ces derniers partis, ils se réinstallent et continuent leurs activités. Beaucoup d’entre eux se sont reconvertis en vendeurs ambulants pour ne pas risquer d’être déguerpis de nouveau. D’autres vont se réinstaller hors des grandes artères car là-bas ils seront moins visibles. Ils n’ont pas le choix ; c’est une question de survie.

Les autorités qui passent le clair de leur temps à chasser les pauvres des trottoirs se fichent éperdument du sort de ces derniers. Tant que le chômage et la pauvreté seront en montée, les déguerpissements tous azimuts ne changeront rien au problème.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°260 du 23 novembre 2019   ?