UATCI

IL PORTE UN KÉPI ÉTOILÉ ET SE COMPORTE COMME UN GROS BONNET DE LA MAFIA

MALI

Le général Yahaya Sangaré, ancien Inspecteur Général de Police, aujourd’hui à la retraite, est connu pour son train de vie de milliardaire. Il ne s’en cache même pas. Son nom circule dans de nombreuses affaires ténébreuses de gros sous et d’extorsion. Il a été convoqué tout dernièrement par le Tribunal pour répondre à une plainte suite à une affaire d’acquisition illégale de terrain.

Du haut de son képi de général, il a tout simplement refusé de se présenter devant le juge. Il a toutefois accepté de répondre à quelques questions d’un journaliste sur ce sujet. Tout cela, dit-il, « c’est du pipeau […] Je ne passerai même pas sur la rue qui passe devant le tribunal, à plus forte raison y entrer. Donc, je ne suis pas convoqué hein, et je n’ai pas de temps à perdre dans ces choses-là… ».

Le journaliste lui demande s’il fait partie des « généraux milliardaires ». Voici sa réponse : « Beaucoup de gens parlent de milliard, mais ils ne savent pas ce que c’est que le milliard […] Peut-être que je suis un milliardaire, et si tel est le cas, je dirai seulement Dieu merci ! Je n’en voudrais pas à quelqu’un de l’avoir dit. Il se peut que je ne sois pas milliardaire, mais je souhaite le devenir ! Je remercie donc ceux qui me le souhaitent, parce que être riche, être milliardaire, ce n’est pas un délit ! ».

Il peut donc continuer à s’enrichir tranquillement, y compris en foulant aux pieds l’autorité du petit juge qui l’a convoqué. L’impunité, il l’obtient de beaucoup plus haut, du sommet du pouvoir. Le petit plaignant ainsi que le petit juge ne font pas le poids.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2019 RSS539 Numéro 461 du 23 novembre 2019   ?