UATCI

IL FAUT DES LOGEMENTS DÉCENTS AUX TRAVAILLEURS

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Avec la petite saison des pluies qui s’abat sur Abidjan actuellement, c’est le retour de la boue dans les quartiers précaires environnant la zone industrielle de Yopougon. Il s’agit de Micao, Gesco, An 2000, Petit Bouaké, Ayakro.

C’est là qu’habite une grande partie des ouvriers travaillant dans cette zone pour économiser de l’argent en transport, sans compter la fatigue supplémentaire des longs trajets. Avec le niveau actuel des salaires, les travailleurs sont obligés de s’entasser dans ces quartiers complètement laissés à l’abandon par les autorités. Il n’y a ni canalisations, ni égouts. De sorte que même en pleine saison sèche, il y a toujours des eaux usées dans les rues avec tous les risque sanitaires que cela comporte (moustiques et autres infections diverses). Quand il pleut, la situation est encore plus grave. Les petits ruisseaux deviennent des flaques d’eau, favorisant la boue.

Il n’y a pas si longtemps, la zone industrielle a bénéficié d’un plan de réfection des canalisations et des routes. Les travaux se sont déroulés uniquement dans les endroits où il y a les usines et se sont limités à l’entrée de ces différents quartiers. On voit bien que ça a été un choix délibéré des autorités de laisser ces quartiers sans viabilisation.

Il n’est pas acceptable que les travailleurs qui produisent les richesses soient contraints de vivre dans des quartiers précaires. Il est possible que tous aient un logement décent, mais c’est aux travailleurs de l’exiger du patronat et du gouvernement à son service.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°258 du 21 septembre 2019   ?