UATCI

YOPOUGON : IL FAUT UN TRANSPORT PUBLIC PERFORMANT !

LEUR SOCIÉTÉ

Suite au meurtre d’un gendarme à Yopougon-Sicogi, meurtre imputé à des « Gnambros », la mairie a décidé de faire la chasse à ces derniers. Des forces de l’ordre ont été mobilisées, des centaines de jeunes gens ont été arrêtés. La mairie ne s’est pas arrêtée là. Elle a par la même occasion interdit les woro-woros banalisés pour soi-disant lutter contre « l’anarchie dans le secteur du transport ». Et cela, sans prendre aucune disposition particulière pour assurer le transport du trop-plein de monde.

Après cette décision, on a assisté à une véritable pagaille dans la commune. Les gares bondées de personnes ne trouvant pas de véhicule pour se déplacer. C’était la lutte pour avoir une place dans un Gbaka ou dans un bus.

Ces gens qui prennent ce type de décisions sur des coups de tête savent qu’eux même n’en subiront pas les conséquences. Eux, ils disposent de voitures grosses cylindrées avec chauffeur.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°258 du 21 septembre 2019   ?