UATCI

QUI A DIT QUE L’ÉCOLE ÉTAIT GRATUITE ?

LEUR SOCIÉTÉ

Dans un grand quartier comme Gesco il n’y a qu’une seule école primaire publique. Les parents sont donc obligés d’envoyer les enfants dans le privé. À cela il faudra ajouter les fournitures. Pendant ce temps des autorités racontent que l’école est gratuite. Dans de telles conditions, des ouvriers ne pourront inscrire leurs enfants que s’ils arrivent à avoir des prêts scolaires. Pour des paysans cela dépendra de la vente des récoltes (cacao, ignames, bananes, manioc, etc.). Après l’inscription et l’achat des fournitures, ils ne sont toujours pas tirés d’affaire. Du coup plusieurs enfants seront éjectés du système éducatif.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°258 du 21 septembre 2019   ?