UATCI

UNIVERSITÉ DE COCODY : LES ENFANTS DES PAUVRES DEHORS !

LEUR SOCIÉTÉ

Cette année l’administration de l’université Félix Houphouët Boigny a fait cas de 5000 étudiants qui ne sont pas encore inscris. L’actuel dirigeant trouve cela inadmissible. Il voudrait donc purement et simplement les exclure de l’université. Ayant appris la nouvelle, les étudiants ont effectué plusieurs manifestations pour que l’administration revienne sur sa décision. Les négociations sont en cours.

Avant, les inscriptions dans les universités publiques étaient de 6.500f. De plus, les étudiants avaient le choix entre payer l’inscription chaque année ou à la fin de chaque cycle. À la réouverture des universités en 2012 les inscriptions sont passées à 30.000f pour le premier cycle, 60.000f pour le second cycle et 90.000f pour le troisième cycle. C’est une somme que la grande majorité des familles ne peuvent pas assurer. Cela explique les retards dans les inscriptions de cette rentrée.

La décision administrative d’exclure ceux qui n’ont pas pu payer en temps et en heure leur frais d’inscription signifie que les enfants des pauvres ne sont pas admis à l’université !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°258 du 21 septembre 2019   ?