UATCI

LES HABITANTS DE NIONO ONT RÉPONDU AUX MAUVAIS TRAITEMENTS DES POLICIERS

MALI

Le 19 Septembre dernier, la ville de Niono, située dans la région de Ségou, a connu une violence sans précédent. Tout est parti d’un contrôle de police au cours duquel un policier a donné un coup de pied à un jeune. Très vite, de nombreux habitants se sont rendus au commissariat pour demander des explications et surtout des sanctions contre le policier violent.

Se croyant au-dessus de la loi et intouchable de par sa fonction, le commissaire s’est comporté de manière méprisante envers les habitants. Les policiers ont tiré sur la foule et fait un mort et 20 blessés. Les manifestants ont pris d’assaut le commissariat et tué le commissaire. Ils ont incendié les locaux ainsi que le véhicule de service tandis que les policiers s’enfuyaient pour échapper à la mort.

Ce qui s’est produit dans cette ville n’est qu’une illustration de la relation conflictuelle qui existe entre les forces de l’ordre et la population en général. Les habitants ne font pas confiance aux policiers et autres gendarmes ou militaires. Ils sont là, paraît-il pour défendre la population mais ils excellent surtout par leur aptitude à racketter et à violenter des petites gens qui ont le malheur de croiser leur chemin. Le coup de pied du policier a été de trop !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2019 RSS541 Numéro 459 du 22 septembre 2019   ?