UATCI

CHEMIN DE FER DAKAR-BAMAKO : LES CHEMINOTS DÉNONCENT LES PROMESSES NON TENUES

SÉNÉGAL

Le 15 septembre dernier, des syndicalistes du rail maliens et sénégalais, ont tenu une conférence de presse commune dans la salle d’attente de la gare ferroviaire de Bamako pour dénoncer de nombreuses défaillances concernant la situation actuelle des travailleurs du rail. Ils ont commencé par l’observation d’une minute de silence à la mémoire de leurs camarades décédés durant la grève de la faim pour exiger le versement de leurs salaires. Ils ont par ailleurs rappelé que les cheminots maliens ont un arriéré de salaires impayé de plus de huit mois malgré les promesses de la direction et de l’État de les régler.

Les cheminots ont aussi dénoncé les promesses non tenues (tant par les autorités sénégalaises que maliennes) de remettre sur pied les activités de la ligne dont la partie concernant le transport des voyageurs est complètement à l’abandon. Ils ont rappelé l’importance vitale de cette ligne pour l’ensemble des régions qu’elle permet de désenclaver. Aujourd’hui, les gares de stationnement des villes et des villages tout le long de la ligne sont des zones sinistrées ; le peu d’activités commerciales qui existait auparavant, a disparu.

Avant de se séparer, les cheminots ont pris l’engagement d’agir en commun lors de leurs prochaines mobilisations afin de renforcer leur lutte commune. Pour le moment, les deux premières revendications sont : le payement des arriérés de cheminots maliens et la remise en état de la ligne.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2019 RSS541 Numéro 459 du 22 septembre 2019   ?