UATCI

VICTIMES DES INTEMPÉRIES ET DU MÉPRIS DES DIRIGEANTS

MADAGASCAR

De nombreuses localités des régions déshéritées du sud-ouest de ce pays sont actuellement inondées. 41 personnes sont portées disparues, noyées par la montée des eaux dans les districts d’Ampanihy et de Betioky mahafaly. Des centaines d’habitations sont détruites par les flots boueux plongeant les rescapés dans une situation inextricable car sans eau potable, sans nourriture ni médicament et sans aucun secours depuis plusieurs semaines.

Une équipe dite « d’évaluation des risques » est parait-il en chemin, pas pour apporter des secours mais pour constater les dégâts. Elle a du mal à parvenir sur les lieux, vu le mauvais état du réseau routier. Le nombre des victimes dans cette région déshéritée risque de s’allonger à cause des lenteurs des autorités.

l n’ y a pas si longtemps, Andry Rajoelina, le président nouvellement investi y avait effectué une tournée au cours de laquelle il avait fait miroiter plein de belles choses à commencer par des routes, des ponts, des lacs de retenue, des forages et même un pipeline d’eau potable. Des hélicoptères avaient été affrétés pour apporter la bonne parole et pour calmer la colère des populations excédées par le mépris dont ont fait preuve les dirigeants successifs. Quelques zébus ont été offerts pour que des personnes ayant fait le déplacement, puissent au moins manger ce jour-là et applaudir les beaux discours.

Puisque des déploiements d’héli-coptères ont été possibles pour la campagne électorale, pourquoi ne le seraient-ils pas aujourd’hui pour acheminer ne serait-ce qu’un minimum de secours afin de sauver des vies humaines ? Il faut que les dirigeants et les privilégiés répondent à cette question.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2019 RSSNuméro 453 du 03 Mars 2019   ?